Cadence semi-horaire sur la ligne Bienne-Delémont-Bâle en 2025

me, ats

19.11.2021 - 11:00

Les CFF vont doubler la voie entre Duggigen et Grellingen (BL), dans le Laufonnais, afin d'introduire la cadence semi-horaire sur la ligne Bienne-Delémont-Bâle. Le projet est mis à l'enquête publique.

me, ats

19.11.2021 - 11:00

Personenzuege der SBB stehen auf Rangiergleisen, fotografiert am 26. April 2021 in Basel. (KEYSTONE/Gaetan Bally)
Le projet doit permettre la mise en place de la cadence semi-horaire pour les trains grandes lignes entre Bienne, Delémont et Bâle à partir de la fin de 2025 avec la prolongation d'un train sur deux en direction de Lausanne/Genève. (image d'illustration)
KEYSTONE

Les travaux, dont les coûts sont estimés à 133 millions de francs, pourraient débuter au printemps 2023. La mise en service est prévue pour la fin de 2025, ont indiqué vendredi les CFF.

Le projet doit permettre la mise en place de la cadence semi-horaire pour les trains grandes lignes entre Bienne, Delémont et Bâle à partir de la fin de 2025 avec la prolongation d'un train sur deux en direction de Lausanne/Genève. Une deuxième voie sera construite sur 4 km entre Grellingen et Duggigen.

La construction de la deuxième voie ne sera pas possible sans des travaux nocturnes et des adaptations importantes de l'horaire, soulignent les CFF. La ligne entre Laufon et Aesch (BL) sera probablement complètement fermée à partir d'avril 2025 pour une durée d'environ cinq mois. Un service de remplacement sera mis en place.

Route cantonale déplacée

Le tracé actuel doit être élargi et sécurisé pour aménager la deuxième voie. Neuf murs de soutènement seront construits, dont certains mesurent plus de 200 mètres de long. Une partie de la voie existante doit être en grande partie démolie et réaménagée à un nouvel emplacement. La route cantonale à Grellingen devra être déplacée, ce qui nécessitera d'enlever environ 10'500 mètres cubes de roche.

Ce doublement de la voie entre Grellingen et Duggigen fait partie intégrante de l'étape d'aménagement 2035 prévue par la Confédération. Les cantons de Bâle-Ville, Bâle-Campagne, du Jura et de Soleure ont plaidé pour une mise en oeuvre rapide. Ils ont financé la planification et l'étude du projet.

me, ats