Conjoncture

Chine: fort ralentissement de l'inflation

ATS

15.10.2020 - 06:44

Les analystes interrogés par l'agence d'information financière Bloomberg s'attendaient à un ralentissement moins prononcé (+1,9%), après une hausse de l'inflation de 2,4% sur un an en août (archives).
Source: KEYSTONE/AP/Ju Peng

Les prix à la consommation en Chine ont connu en septembre un fort ralentissement à +1,7% sur un an, après une amélioration de l'approvisionnement dans l'alimentaire, a annoncé jeudi le Bureau national des statistiques (BNS).

Les analystes interrogés par l'agence d'information financière Bloomberg s'attendaient à un ralentissement moins prononcé (+1,9%), après une hausse de l'inflation de 2,4% sur un an en août.

En début d'année, les mesures drastiques de confinement adoptées par la Chine pour endiguer la propagation du Covid-19 avaient largement désorganisé les réseaux de distribution de biens alimentaires à travers le pays et entraîné une flambée des prix.

Des inondations dans les régions agricoles du pays en juin avaient également provoqué des problèmes d'approvisionnement.

En septembre, «l'offre et la demande sur le marché ont dans l'ensemble été stables», a relevé une statisticienne du BNS, Dong Lijuan.

Ainsi, les prix du porc – la viande la plus consommée dans le pays – ont continué à augmenter le mois dernier (+25,5% sur un an) mais cette hausse est plus modérée qu'en août (+52,6%).

En mars, les prix du porc avaient connu une flambée (+116,4% sur un an) face aux difficultés d'approvisionnement liées aux mesures anti-Covid, alors que le cheptel chinois est par ailleurs décimé depuis août 2018 par une épidémie de peste porcine africaine.

De leur côté, les fruits frais ont vu en septembre leurs prix reculer de 6,9% sur un an, tandis que ceux des oeufs ont perdu 15,8% sur cette période.

Les prix à la production, un indice qui mesure le coût des marchandises sorties d'usine, ont connu pour leur part en septembre leur huitième mois de repli à -2,1% sur un an.

Les analystes s'attendaient à ce que les prix repartent à la hausse avec la reprise de l'activité en Chine. Le mois précédent, les prix à la production s'étaient affichés en repli de 2% sur un an.

Mais des secteurs restent à la peine.

L'industrie de l'extraction de pétrole et de gaz a ainsi vu ses prix chuter de 26,2% sur un an en septembre, selon le BNS.

Retour à la page d'accueil

ATS