Environnement «compliqué» Zalando va supprimer des centaines d'emplois

afp

21.2.2023 - 13:50

Le commerçant en ligne Zalando a annoncé mardi la suppression de plusieurs centaines d'emplois dans le monde, en raison d'une conjoncture économique «compliquée» pour les acteurs du numérique, qui multiplient les licenciements ces derniers mois.

Zalando, dont le siège est à Berlin, emploie 17.000 personnes dans le monde.
Zalando, dont le siège est à Berlin, emploie 17.000 personnes dans le monde.
KEYSTONE

afp

21.2.2023 - 13:50

Le groupe allemand va lancer «un programme de réduction de plusieurs centaines de postes au sein des équipes», a déclaré la direction du vendeur d'accessoires de mode en ligne, dans une lettre à ses salariés mardi. Zalando, dont le siège est à Berlin, emploie 17.000 personnes dans le monde.

«L'environnement macroéconomique est devenu plus compliqué», ont détaillé les deux PDG et fondateurs de l'entreprise Robert Gentz et David Schneider dans ce texte. «Certaines parties de notre entreprises ont connu une croissance trop rapide», ont-ils ajouté.

Le secteur de la tech fait face à une conjoncture difficile dans un contexte de forte inflation et de hausse des taux d'intérêt après une période faste, notamment au plus fort de la pandémie de Covid-19 et des confinements qui a profité à la vente sur internet.

Les suppressions de postes devraient concerner «de nombreuses divisions de Zalando, dont les hauts niveaux de direction», ont expliqué les dirigeants.

En revanche, les salariés des «centres logistiques, du service à la clientèle et dans les magasins» ne seront pas affectés. Tout comme les «postes opérationnels» de Zalando Studio, qui produit des photos des articles vendus en ligne.

Hécatombe dans le secteur numérique

Cette annonce intervient alors que les plans sociaux se multiplient dans le secteur du numérique, partout dans le monde.

Après des licenciements chez Amazon, Meta et Microsoft, Google a à son tour annoncé en janvier 12.000 suppressions de postes, soit un peu plus de 6% de ses effectifs. Microsoft a lui annoncé 10.000 licenciements d'ici fin mars.

En Allemagne, le géant des logiciels SAP va supprimer 3.000 emplois.

afp