Credit Suisse augmente les provisions pour le litige aux Etats-Unis

fr

8.1.2021 - 08:14

La grande banque Credit Suisse va voir son quatrième trimestre plombé par des nouvelles provisions constituées dans l'optique du règlement du litige sur les titres adossés à des hypothèques résidentielles (RMBS) américaines.

La constitution des nouvelles provisions destinées à solder le litige sur les titres adossés à des hypothèques résidentielles américaines a fait sombrer la banque aux deux voiles dans le rouge en fin d'année dernière. (archive)
ATS

Le numéro deux bancaire helvétique anticipe une perte nette au dernier partiel 2020, en raison de nouvelles réserves de 850 millions de dollars (752 millions de francs), indique vendredi la banque.

En novembre, un juge avait ordonné au géant bancaire zurichois et au rehausseur de crédit MBIA de soumettre des estimations de dommages et intérêts dans ce cas. Credit Suisse avait alors estimé que cette affaire pourrait lui coûter 680 millions de dollars, mais avait prévenu avoir «de solides motifs pour faire appel».

L'établissement avait déjà mis de côté un montant de 300 millions de dollars pour ce litige dans lequel il est embourbé depuis 2009. Les RMBS sont désignés comme les responsables de la crise financière de 2008.

La performance au 4e trimestre pâtira également d'un correctif de valeur de 450 millions de dollars sur la participation minoritaire qu'elle détient dans le gestionnaire d'actifs York Capital Management (York), annoncé à fin novembre.

Dans son communiqué, la direction rappelle quelques éléments sur la marche des affaires entre octobre et décembre, des indications déjà révélées lors de la journée des investisseurs de mi-décembre.

Dans la gestion de fortune, le volume de transactions a connu une nette hausse sur un an, tout particulièrement en Asie, région hautement stratégique. Le franc fort a pesé sur ces activités. Les recettes de la nouvelle division de banque d'affaires ont augmenté de 15% en dollars. Credit Suisse tient sa comptabilité en francs.

La programme de rachat d'actions est confirmé, avec des acquisitions de titres de 1 milliard de francs en 2021, pour un total de 1,5 milliard de francs. Cette opération sera lancée mardi.

Retour à la page d'accueil

fr