Credit Suisse bouscule quelque peu son calendrier stratégique

ol

1.11.2021 - 09:43

Credit Suisse tiendra sa journée des investisseurs ce jeudi 4 novembre, en parallèle de la publication de ses résultats au troisième trimestre, a annoncé lundi la grande banque.

ol

1.11.2021 - 09:43

Les spéculations vont bon train depuis quelques semaines dans les médias autour des nouvelles lignes stratégiques du président António Horta-Osório, qui a succédé en avril à Urs Rohner. (archives)
ATS

Le numéro deux bancaire helvétique profitera de l'événement pour remettre au goût du jour les objectifs à l'échelle du groupe, le faisant un peu plus tôt que prévu.

La journée des investisseurs aura lieu à Londres, mais l'évènement pourra également être suivi en ligne. A cette occasion, les plus hauts responsables de la banque s'exprimeront, notamment António Horta-OsórioAntónio Horta-Osório, président du conseil d'administration, Thomas Gottstein, directeur général, et David Mathers, en charge des finances.

En tenant sa journée des investisseurs ce jeudi, le géant zurichois avance ainsi la mise à jour de ses objectifs, promise initialement en toute fin d'année. Les spéculations vont bon train depuis quelques semaines dans les médias autour des nouvelles lignes stratégiques du président António Horta-Osório, qui a succédé en avril à Urs Rohner.

Des rumeurs font état de l'annulation de certaines décisions prises par l'ex-directeur général Tidjane Thiam, poussé vers la sortie en février 2020 dans le sillage de l'affaire de filatures.

Le portail financier Finews croit savoir que Credit Suisse va fusionner les différentes divisions de gestion de fortune en une seule entité globale, à l'image de ce qu'a réalisé la grande rivale UBS. Suivant ce scénario, l'unité International Wealth Management (IWM), son homologue asiatique Apac et peut-être même certaines activités rattachées à la banque universelle suisse (SUB) pourraient être regroupées sous un seul et même toit.

Si une telle décision venait à être prise, le choix de la personne qui chapeauterait la division susciterait un grand intérêt. Toujours selon Finews, le projet est piloté – ou l'a été du moins – par Philipp Wehle, patron d'IWM, Yves-Alain Sommerhalder, responsable de l'activité de négoce, et André Helfenstein, à la tête de la SUB. Autant de candidats pour diriger cette division d'une importance stratégique cruciale.

Les affaires au centre de l'attention

Un candidat externe serait également dans la course, en la personne de Francesco De Ferrari, ancien chef de la gestion de fortune de Credit Suisse en Asie, ayant quitté le groupe en 2018.

Le sort réservé à l'activité de gestion d'actifs aiguise également les curiosités. La division Asset Management, dirigée par Ulrich Körner, un vétéran de Credit Suisse et d'UBS, a dû composer depuis le printemps dernier avec l'affaire Greensill, du nom de la société britannique d'affacturage en faillite.

La gestion d'actifs a été séparée d'IWM au début du mois d'avril afin de prendre en considération son importance, selon les indications fournies alors. Cependant, cette opération pourrait avoir comme objectif la cession ou la fusion avec un concurrent d'une activité qui n'atteindrait pas la taille critique, selon certaines spéculations.

La banque d'affaires risque également de faire l'objet de quelques remaniements. Cette division est dans l'oeil du cyclone depuis l'éclatement du scandale du fonds spéculatif américain Archegos, qui a déjà coûté à la banque plus de 5 milliards de dollars (4,6 milliards de francs au cours actuel) au 1er semestre. Dans le sillage de cette affaire, Credit Suisse avait réduit l'unité incriminée Prime Brokerage, qui fournit des services aux fonds spéculatifs.

ol