Débrayage du personnel pour une meilleure CCT – Swissport indigné

cc, ats

14.7.2021 - 21:29

Les opérations d'embarquement et de débarquement d'une trentaine de vols ont été perturbées par le débrayage à l'aéroport de Genève (archives).
ATS

Un mouvement de débrayage organisé par les syndicats Avenir Syndical et SSP a eu lieu mercredi en fin d'après-midi à l'aéroport de Genève. Swissport a fustigé ce mouvement, qui, selon Avenir Syndical, va se poursuivre cet été et vise à obtenir une CCT «correcte».

cc, ats

14.7.2021 - 21:29

Le personnel de Swissport réclame depuis le mois de janvier de pouvoir avoir une Convention collective de travail (CCT) «digne de ce nom», écrit Avenir Syndical. Or, «profitant de la crise du Covid, Swissport a voulu pratiquer une opération de sous-enchère généralisée», accuse le syndicat, parlant notamment de baisse des salaires jusqu'à plus de 1500 francs par mois.

Si la direction de Swissport n’accède pas rapidement aux revendications les plus urgentes du personnel – soit principalement la pénibilité, les salaires et l'organisation du travail – d’autres actions auront lieu, avertit Avenir Syndical.

Pour Swissport, ce débrayage «sans préavis» par les syndicats vise clairement à perturber au maximum les voyageurs déjà accablés par les grands désagréments des restrictions de voyage liées au Covid-19. Il est d'autant plus incompréhensible qu'une rencontre a eu lieu ce jour même pour une possible reprise des négociations d'une convention collective-cadre, dit le géant de l'assistance aéroportuaire.

Swissport souligne avoir pris diverses mesures pour limiter l'impact du mouvement sur le trafic à l'aéroport de Genève.

Trentaine de vols perturbés

Dans un communiqué diffusé en soirée, l'aéroport de Genève indique que les opérations d'embarquement et de débarquement d'une trentaine de vols ont été perturbées par le débrayage, qui a duré entre 17h00 et 20h00. Le vol le plus touché a accusé 02h30 de retard. Dans un cas, le déchargement des bagages n'a pu être opéré avant le redécollage.

Plusieurs avions, perturbés dans leur programme de vol, ne rentreront à l'aéroport que tard en fin de soirée. Les passagers ont pour leur part subi d'importants désagréments, comme un blocage dans les avions, des vols reportés, des livraisons de bagages retardées ou suspendues, ou encore de l'attente, déplore l'aéroport. Ce dernier dénonce un mouvement social déclenché illégalement.

cc, ats