Services financiers

Danske Bank: après le scandale, la pandémie

ATS

4.11.2020 - 11:22

L'établissement danois, qui peine à redorer son blason terni par un colossal scandal de blanchiment, a de surcroît souffert des effets délétaires de la pandémie au 3e trimestre. (archive)
Source: KEYSTONE/EPA RITZAU SCANPIX/MADS CLAUS RASMUSSEN

La première banque danoise, Danske Bank, qui peine à rétablir la confiance suite à un gigantesque scandale de blanchiment, a annoncé mercredi avoir enregistré un recul de 29% de son bénéfice net au 3e trimestre.

De juin à septembre, le bénéfice net du groupe, qui opère dans les pays nordiques et en Irlande du Nord, a chuté à 1,98 milliard de couronnes (284 millions de francs), affecté par la crise liée au nouveau coronavirus.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le bénéfice net a été divisé par 3,5, à 2,7 milliards de couronnes, à cause de dépréciations.

Danske Bank, visée par plusieurs enquêtes au Danemark et à l'étranger à cause d'un scandale portant sur le blanchiment entre 2007 et 2015 d'environ 200 milliards d'euros au travers de sa filiale estonienne, poursuit sa restructuration avec la suppression d'ici un an de 1600 emplois.

Outre la pression sur l'économie liée à la pandémie de Covid-19, les neuf premiers mois de 2020 ont été caractérisés par des niveaux de taux d'intérêt bas et par une augmentation des coûts, liés notamment à une mise en conformité avec la législation sur le blanchiment et des investissements pour améliorer la réputation de la banque à l'horizon 2023.

L'institution bancaire a annoncé qu'elle allait appliquer des taux négatifs aux dépôts des particuliers de plus de 250.000 couronnes à compter du 1er janvier.

Danske Bank finalise la fermeture de ses filiales dans les pays baltes et en Russie avec la vente au mois d'octobre de son portefeuille en Lituanie. En Estonie, l'enquête interne sur les clients non-résidents, notamment russes, devrait être finalisée dans le dernier trimestre 2020.

Le groupe vient d'être condamné par le gendarme financier danois à une amende de 9 millions de couronnes à la suite d'un scandale. La banque avait recommandé à quelque 10.000 clients danois un placement dont elle connaissait le rendement négatif.

A la Bourse de Copenhague, le titre Danske Bank perdait 2,42% un peu après 08H30 GMT, dans un marché orienté à la baisse (-0,51%).

Retour à la page d'accueil

ATS