Easyjet réduit sa perte annuelle

afp

30.11.2021 - 09:19

afp

30.11.2021 - 09:19

La compagnie aérienne Easyjet a réduit sa perte nette annuelle lors de l'exercice terminé fin septembre, a-t-elle annoncé mardi, saluant un bon départ pour la nouvelle année fiscale mais disant qu'il est encore trop tôt pour estimer l'impact du variant Omicron.

Easyjet a souffert de la pandémie et des restrictions aux déplacements internationaux lors de l'exercice sous revue et dit qu'il est encore "trop tôt pour jauger l'impact du nouveau variant de coronavirus Omicron. (archives)
ATS

La perte nette de la compagnie est ressortie à 858 millions de livres (1,1 milliard de francs), contre près de 1,1 milliard un an plus tôt, d'après un communiqué publié mardi.

Le chiffre d'affaires a été divisé par plus de deux à 1,46 milliard de livres, mais les coûts opérationnels et financiers ont été drastiquement réduits.

Le transporteur «low cost» a encore souffert de la pandémie et des restrictions aux déplacements internationaux lors de l'exercice sous revue et dit qu'il est encore «trop tôt pour jauger l'impact que» le nouveau variant de coronavirus «Omicron peut avoir sur les voyages européens ou sur toutes restrictions de court terme qui pourraient en résulter».

Si la compagnie britannique observe «un affaiblissement des ventes pour le premier trimestre», à savoir la période courant d'octobre à décembre, «il est vraiment encourageant de voir que nous gardons de bons niveaux de nouvelles réservations pour le deuxième semestre».

«Nous espérons toujours que le quatrième trimestre», qui correspond à la période des vacances estivales, «verra un retour des niveaux de capacité de transport proche d'avant la pandémie».

Mi-octobre, la compagnie avait prévenu qu'elle allait encore subir une forte perte pour son résultat annuel de près de 1,18 milliard de livres après impôts mais qu'elle observait une forte reprise du trafic avec la levée de nombreuses restrictions aux voyages internationaux depuis l'été.

Restrictions de déplacement

La découverte d'un nouveau variant observé d'abord en Afrique du sud change la donne avec la réintroduction de restrictions aux déplacements, même si Easyjet, spécialiste des moyens courriers en Europe, est peu exposé pour l'instant aux interdictions visant les voyageurs d'Afrique australe notamment.

Se félicitant de résultats «au-dessus du consensus» des analystes, le directeur général Johan Lundgren note un «début encourageant pour cette année avec une forte demande pour les vacances d'hiver et une hausse de la demande pour l'été».

Il affirme qu'Easyjet «traverse la pandémie avec une nouvelle vigueur» après avoir réduit ses coûts, «optimisé son réseau et sa flexibilité», et affiche un bilan solide.

«Nous restons conscients des nombreuses incertitudes demeurent pendant cet hiver, mais nous voyons une opportunité unique pour Easyjet de gagner des clients et des parts de marché», conclut-il

afp