En restructuration, Deutsche Bank se montre solide au 3e trimestre

afp

27.10.2021 - 08:18

La première banque allemande Deutsche Bank, en cours de restructuration a dégagé un bénéfice net part du groupe de 194 millions d'euros (207 millions de francs) au 3e trimestre 2021, en hausse annuelle de 7%. Les objectifs d'ici 2022 ont été confirmés.

afp

27.10.2021 - 08:18

Sur neuf mois, le gain net du premier établissement bancaire allemand de 1,8 milliard d'euros laisse augurer un bénéfice net confortable sur l'année, le deuxième d'affilée après 6 ans de pertes (archives).
ATS

De juillet à septembre les recettes globales ont progressé de 2%, à 6,04 milliards d'euros, malgré un tassement de 6% dans la banque d'investissement. «Nous sommes convaincus que nous atteindrons nos objectifs pour 2022», a commenté mercredi Christian Sewing, patron du groupe, cité dans un communiqué.

Sur neuf mois, le gain net de 1,8 milliard d'euros laisse augurer un bénéfice net confortable sur l'année, le deuxième d'affilée après 6 ans de pertes.

Après son retrait du négoce d'actions sur les marchés financiers, la banque d'investissement tire près des trois-quarts de ses revenus du négoce d'obligations et de devises.

Cet ensemble a néanmoins reculé de 12% sur le trimestre écoulé, alors que les besoins de financement des Etats et entreprises ont été moins importants que pendant la phase aiguë de la pandémie.

Le reste provient du conseil en fusions et acquisitions et des provisions lors d'émissions d'actions.

Les activités de banque de détail et des PME, considérées comme plus stables, continuent elles de souffrir de la faiblesse des taux d'intérêt, en voyant les recettes reculer de 2%, quand celles dans la gestion d'actifs, à travers le gestionnaire de fonds DWS, ont progressé de 17%.

Le bénéfice imposable de la banque ressort néanmoins à 554 millions d'euros, en hausse de 15% sur un an.

Cela doit notamment à la provision sur les prêts à risque qui s'est élevée à seulement 117 millions d'euros, soit un recul annuel de 57% à trimestre comparable, grâce aux reprises sur des dotations anciennes.

Le groupe comptait près de 84'500 employés dans le monde à fin septembre, soit environ 2500 de moins qu'il y a an, en voulant les ramener à 74'000 d'ici 2022.

afp