Eramet soutenu par la hausse des matières premières au 3e trimestre

afp

25.10.2021 - 10:04

Le groupe minier français Eramet, soutenu par l'augmentation de la production, a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 34% au troisième trimestre par rapport à la même période un an plus tôt.

afp

25.10.2021 - 10:04

Le groupe minier hexagonal a bénéficié d'un effet direct de la hausse de sa production sur ses revenus entre juillet et fin septembre. (archive)
ATS

Le chiffre d'affaires trimestriel, qui a atteint 1,1 milliard d'euros (1,18 milliard de francs), a bénéficié de la hausse de la production des alliages de manganèse (+11%), et de la poursuite de la croissance de la production de minerai de manganèse au Gabon, indique un communiqué.

Il a aussi été porté par la hausse de la production de minerai de nickel à Weda Bay (Indonésie), avec près de 4 millions de tonnes (Mt) sur le trimestre. Cela porte à près de 11 Mt la production cumulée depuis début janvier. Le groupe a revu à la hausse sa prévision de production pour l'année à 14 Mt (au lieu de 12 Mt annoncés en juillet).

Celle des sels minéralisés au Sénégal a progressé de 11% à 3 Mt, ouvrant la voie à une hausse de 22% de la production de zircon.

Deux points noirs, la production en Nouvelle-Calédonie qui a reculé sur le trimestre (-19% pour le ferronickel) et le coût du fret maritime.

La production minière de la SLN (Société le nickel) s'est elle élevée à 1,7 Mt (+5%).

Production perturbée

En cause, la situation sanitaire liée à l'épidémie qui a empêché beaucoup de gens de travailler. «Aujourd'hui, nous produisons plus de nickel en Indonésie qu'en Nouvelle-Calédonie», a dit la PDG du groupe Christel Bories sur BFM Business.

Les coûts du fret maritime ont continué d'exploser, ce qui pèse énormément sur le groupe qui dispose de 36 sites miniers dans 20 pays et utilise le transport en vrac pour son minerai, et en container pour ses métaux.

Pour le manganèse, le coût du fret entre le Gabon et la Chine a par exemple progressé de 90% sur les neuf premiers mois de l'année.

Pour l'ensemble de l'année, Eramet a révisé à la hausse sa prévision d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) à 1 milliard d'euros, contre 850 millions annoncés en juillet.

Avec ses métaux, manganèse, nickel, cobalt, «Eramet est au coeur de la solution de la transition énergétique», notamment pour la fabrication de batteries, a déclaré Mme Bories.

Concernant le lithium, dont le groupe possède un gisement en Argentine, avec des réserves estimées à 10 millions de tonnes, Eramet espère démarrer la production «dans les tout prochains mois», a dit la PDG.

afp