Plan climat vaudois Le Grand Conseil a octroyé 28 millions pour le volet agricole

gsi, ats

22.11.2022 - 16:36

Le Grand Conseil vaudois a octroyé mardi 28 millions de francs pour démarrer le volet agricole du Plan climat cantonal. Ce crédit regroupe un paquet de huit mesures d'impulsion, destinées à adapter l'agriculture aux changements climatiques et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Un crédit-cadre de 28 millions a été voté mardi au Grand Conseil pour lancer le volet agricole du Plan climat vaudois (photo d'illustration).
Un crédit-cadre de 28 millions a été voté mardi au Grand Conseil pour lancer le volet agricole du Plan climat vaudois (photo d'illustration).
ATS

gsi, ats

22.11.2022 - 16:36

La mesure-phare de ce projet de décret, qui avait été présenté en juin par le Conseil d'Etat, consiste à améliorer la qualité et la fertilité des sols. «Avec comme objectif principal de valoriser le potentiel des sols pour la séquestration de carbone», a indiqué Stéphane Montagero (PS), rapporteur de la commission.

En complément, d'autres actions, souvent assez techniques, sont prévues pour réduire les émissions du secteur agricole. L'idée consiste à baisser de 20% les émissions de CO2 de l'agriculture d'ici à 2030, de 40% d'ici 2050.

Figurent également parmi les mesures prévues des adaptations aux événements climatiques extrêmes (sécheresse, précipitations) ou encore un soutien aux mesures innovantes.

«Premier pas»

Les députés ont réservé un bon accueil à ce paquet de mesures. L'UDC Jean-François Thuillard, lui-même agriculteur, a jugé positif que ces mesures aient «un caractère non contraignant».

Il s'est également félicité que l'argent prévu avec ce crédit parte majoritairement (à 86%) «dans les poches» des agriculteurs, et pas dans celles de cabinets de consultants.

Un peu plus critiques, certains députés ont regretté le manque d'ambition du paquet, au vu notamment du poids de l'agriculture vaudoise sur l'ensemble des émissions vaudoises (11%). Hadrien Buclin (Ensemble à Gauche – POP) a dit espérer rapidement «un deuxième train de mesures».

La conseillère d'Etat en charge de l'agriculture, Valérie Dittli, a confirmé que ce paquet ne constituait «qu'un premier pas, mais un pas important». Elle s'est réjouie que les différentes prises de position des députés «convergent toutes dans la même direction», à savoir qu'il faut soutenir l'agriculture face au changement climatique.

Le Grand Conseil a largement accepté ce projet de décret. Un deuxième débat sera toutefois encore nécessaire.

gsi, ats