France: les recettes du tourisme ont chuté de 61 milliards d'euros

afp

8.1.2021 - 14:17

Vide : En raison de la pandémie Covid 19, la réouverture prévue de la Tour Eiffel a été à nouveau annulée. (11.12.2020)
La pandémie de Covid-19 a fait chuter les recettes touristiques en France de 41% à 89 milliards d'euros.
dpa

La pandémie de Covid-19 a fait chuter les recettes touristiques en France de 41% à 89 milliards d'euros (96,4 milliards de francs) l'an dernier, soit 61 milliards d'euros de manque à gagner pour le secteur, a annoncé vendredi le secrétaire d'Etat au tourisme.

«Cette année 2020 a été un choc, c'est plus de 60 milliards d'euros de recettes qui manquent à l'appel pour le tourisme français», a déclaré sur France 2 le secrétaire d'Etat au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne.

Selon des estimations d'Atout France qui promeut la France à l'étranger, la crise sanitaire a fait dégringoler l'an dernier les recettes domestiques de 29 milliards d'euros (-48%) et celles générées par les voyageurs internationaux de 32 milliards (-52%).

La consommation touristique intérieure, évaluée à environ 180 milliards d'euros -dont 30 milliards d'euros de consommation en résidences secondaires- soit 7,4% du PIB national, a ainsi reculé d'environ un tiers, faute de flux de voyageurs, la pandémie ayant paralysé le trafic aérien et fait chuter les déplacements, tant de loisirs que de d'affaires.

«La France a été plus résiliente que les autres destinations mondiales: le moteur du tourisme européen a bien fonctionné l'été dernier: on a eu beaucoup de tourisme de proximité, les Belges, les Allemands, les Néerlandais... et surtout la clientèle française, qui a fait un été et un automne bleu-blanc-rouge», a estimé le ministre.

Et, «si le 20 janvier, on est en mesure d'offrir des activités, il faudra privilégier nos montagnes», a-t-il poursuivi.

Les professionnels de l'hôtellerie-restauration se sont engagés à «ne pas prendre de frais sur les annulations tardives», a précisé M. Lemoyne, alors que les remontées mécaniques vont rester fermées jusqu'à fin janvier en raison d'une situation sanitaire dégradée.

Au plan géographique, la chute des recettes touristiques internationales a fortement frappé l'Ile-de-France (-23,1 milliards d'euros) mais aussi les régions Auvergne-Rhône-Alpes (-7,2 milliards d'euros), Provence-Alpes-Côte d'Azur (-6,7 milliards), Occitanie (-4,5 milliards) et Nouvelle Aquitaine (-4,1 milliards).

Le manque à gagner s'est élevé à 2,6 milliards d'euros pour les Hauts-de-France, 2 milliards pour la Bretagne comme les Pays de la Loire, ou encore à 800 millions pour la Corse.

La clientèle européenne, qui avait généré 69% des recettes touristiques en France en 2019, est montée à 81% l'an dernier.

Pour 2021, Atout France table sur 111 milliards d'euros de recettes touristiques, ce qui représenterait un rebond de 25% comparé à 2020 (+48% pour la clientèle internationale et +16% pour la clientèle domestique).

Retour à la page d'accueil

afp