Assurances

Generali: bond du bénéfice net en 2021

afp

15.3.2022 - 09:04

Le numéro un de l'assurance en Italie, Generali, a annoncé mardi une forte hausse de 63,3% de son bénéfice net en 2021 à 2,84 milliards d'euros (2,9 milliards de francs), reflet d'une nette reprise de son activité après une année 2020 marquée par la crise sanitaire.

L'assureur transalpin a plus que comblé l'an dernier le passage à vide de 2020 généré par l'éclatement de la crise sanitaire mondiale. (archive)
ATS

afp

15.3.2022 - 09:04

Le groupe a également publié un bénéfice opérationnel «record» de 5,85 milliards d'euros, en hausse de 12,4%, dépassant les attentes des analystes qui avaient tablé sur 5,69 milliards d'euros, selon le consensus compilé par Generali.

Ces «excellents résultats» signent «la conclusion réussie de notre plan stratégique 2021, démontrant une fois de plus que nous tenons nos promesses», a commenté le patron de Generali, Philippe Donnet, cité dans un communiqué.

En 2020, l'assureur avait subi une baisse de 34,7% de son bénéfice net, à 1,74 milliard d'euros, en raison des effets sur l'économie de la pandémie de coronavirus.

L'an dernier, le bénéfice opérationnel a été soutenu par la croissance de l'assurance-vie (+7,2%), du segment dommages (+7,9%) et de la gestion d'actifs (+22,9%).

Prévisions confirmées

L'entrée de primes brutes – l'équivalent du chiffre d'affaires – a augmenté de 6,4% à 75,82 milliards d'euros, une hausse là aussi supérieure aux attentes des analystes qui tablaient sur 73,62 milliards.

Le groupe a confirmé les prévisions de son nouveau plan stratégique, à savoir une hausse du bénéfice par action de 6 à 8% par an et la distribution de 5,2 à 5,6 milliards d'euros à ses actionnaires d'ici à 2024, sous forme de dividendes.

Le ratio économique de solvabilité du troisième assureur européen en termes de capitalisation boursière s'est élevé à 227% fin décembre, contre 224% un an auparavant.

Concernant l'invasion de l'Ukraine par la Russie, Generali a souligné que «l'évolution du conflit reste imprévisible» et qu'il était donc impossible «d'estimer raisonnablement l'effet de la crise sur les marchés et les activités d'assurance».

Retrait de Russie

Generali avait annoncé début mars son retrait progressif de la Russie, avec la fermeture de sa représentation à Moscou et le prochain arrêt de l'activité de sa filiale d'Europ Assistance. Le groupe s'est retiré aussi du conseil d'administration de l'assureur russe Ingosstrakh, dont il détient une part de 38,5%.

Le conseil d'administration de Generali a approuvé lundi une liste de treize candidats en vue de son renouvellement en avril, sur laquelle figure Philippe Donnet, qui brigue un troisième mandat.

La liste sera mise au vote de l'assemblée générale des actionnaires prévue le 29 avril et sera en concurrence avec une autre qui est en train d'être élaborée par le magnat de la construction Francesco Gaetano Caltagirone, deuxième actionnaire de Generali avec une part de 8%.

M. Caltagirone et son allié Leonardo Del Vecchio, fondateur du fabricant de lunettes Luxottica, qui détient une part de 6,6%, s'opposent à la reconduction de M. Donnet et se disputent le contrôle de l'assureur avec Mediobanca, principal actionnaire avec 12,8% du capital mais 17,2% des droits de vote.

afp