Transport aérien Heathrow affiche son meilleur début d'année depuis 2020

afp

13.2.2023 - 12:52

L'aéroport londonien d'Heathrow, principal «hub» britannique, marqué l'an dernier par de nombreux dysfonctionnements qui l'ont freiné dans son redécollage, a annoncé lundi avoir connu «le plus fort démarrage de l'année» depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Les turbulences qui perturbaient depuis un an le redécollage du principal aéroport britannique semblent s'être résorbées en janvier (archives).
Les turbulences qui perturbaient depuis un an le redécollage du principal aéroport britannique semblent s'être résorbées en janvier (archives).
KEYSTONE

afp

13.2.2023 - 12:52

«Plus de 5,4 millions de passagers ont transité par Heathrow en janvier, le début d'année le plus chargé depuis 2020», a indiqué la direction de l'aéroport dans un communiqué, ajoutant que «la satisfaction globale des passagers est désormais égale ou supérieure aux niveaux d'avant la pandémie».

Heathrow avait vu le nombre de passagers passant par ses terminaux plus que tripler l'an dernier, à 61,6 millions de voyageurs, même si ce niveau restait très inférieur à ce qu'il était avant l'arrivée des restrictions liées au Covid-19.

L'aéroport a souffert au printemps dernier, puis pendant les vacances estivales, de grèves et d'une pénurie de personnel qui se sont traduites par des queues interminables, des retards, des problèmes de traitement des bagages et des annulations de vols.

«En janvier, 98% des passagers ont attendu moins de 10 minutes pour passer la sécurité», a fait valoir la direction d'Heathtrow dans son communiqué.

L'aéroport a salué lundi la reprise, annoncée au début du mois, des vols de British Airways et Virgin Atlantic vers la Chine continentale. Elles redémarreront au printemps ces routes qu'elles avaient désertées avec le début de la pandémie de Covid-19.

Le secteur aérien dans son ensemble a été mis à mal par la pandémie, le trafic ayant été largement paralysé par les restrictions sanitaires.

Alors que le secteur peinait à absorber le redémarrage de la demande l'an dernier, Heathrow avait aussi dû plafonner le nombre de passagers transitant chaque jour par ses installations en raison notamment d'une pénurie de personnel. Cette mesure a été levée le 30 octobre.

Une grève de la police aux frontières au moment des fêtes de fin d'année est venue ensuite perturber le fonctionnement de l'aéroport qui a par ailleurs annoncé début février le départ cette année de son directeur général, John Holland-Kaye sans en détailler les raisons.

afp