Holcim s'engage à reconstituer les ressources en eau douce

vj

3.9.2021 - 10:01

vj

3.9.2021 - 10:01

Holcim prend des engagements à moyen terme en vue de préserver la biodiversité et les ressources en eau. Le numéro un mondial du ciment entend réduire d'ici 2030 l'intensité de l'utilisation d'eau douce dans l'ensemble de son activité.

Dès l'an prochain, toutes les carrières exploitées par Holcim disposeront d'un plan de réhabilitation (archives).
ATS

Dès l'an prochain, toutes les carrières exploitées par Holcim disposeront d'un plan de réhabilitation, écrit vendredi l'ex-Lafargeholcim. En matière de gestion des ressources en eau douce, Holcim entend reconstituer les réserves dans les zones à risques, les trois-quarts de ses sites de production devant afficher d'ici 2030 un bilan positif en la matière.

Le géant établi depuis quelques mois à Zoug ambitionne également d'équiper l'ensemble de ses usines de systèmes de recyclage d'eau. Holcim vise aussi à réduire de 33% son utilisation d'eau dans le fabrication de ciment, de 20% dans celle des granulats et de 15% pour le béton prêt à l'emploi.

Le groupe assure vouloir poursuivre le développement et le déploiement d'une «approche basée sur la nature» à travers ses produits et solutions.

Afin d'afficher un impact positif mesurable sur la biodiversité d'ici 2030, Holcim entend baser ses rapports en la matière sur des indicateurs de biodiversité (BIRS) développés en partenariat avec l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). A cet effet, une base de référence mondiale BIRS sera aussi créée d'ici 2024 pour l'ensemble des terrains du groupe.

En matière de réduction d'émissions de CO2, le géant mondial du ciment s'est engagé en septembre dernier dans la «Business Ambition 1,5°C». Parmi ses objectifs 2030 se trouve celui de passer à 475 kilos de CO2 par tonne de matériau cimentaire ainsi que celui de recycler 100 millions de tonnes de déchets et de sous-produits pour produire de l'énergie et des matières premières.

vj