Implenia se restructure aux Grisons – 150 emplois menacés

ats

4.5.2021 - 19:41

ats

4.5.2021 - 19:41

Restructuration au groupe de construction Implenia: l'entreprise prévoit de fermer plusieurs unités aux Grisons. D'ici la fin de l'année, le groupe entend se retirer de la construction de routes, du génie civil et du bâtiment. Jusqu'à 150 emplois sont menacés.

Le constructeur Implenia se restructure aux Grisons: jusqu'à 150 emplois sont menacés (archives).
ATS

Implenia explique la restructuration par la stratégie de l'entreprise: à l'avenir, elle entend se concentrer sur le développement, la planification et la réalisation de projets immobiliers et d'infrastructures complexes et de grande envergure. Pour la réalisation de ces projets, elle fera toutefois de plus en plus appel à des sous-traitants locaux.

A cette fin, Implenia prévoit de fermer ses propres unités de production locales à Coire, Davos, Zernez, Saint-Moritz et Sils. Les activités de construction de routes, de génie civil et de bâtiments dans le canton sont très localisées et concernent généralement de très petits projets. Il existe également des surcapacités, ce qui entraîne une forte pression concurrentielle. Pour ces raisons, Implenia se retire de ces secteurs d'activité.

Jusqu'à 150 emplois supprimés

La restructuration entraîne des suppressions d'emplois: jusqu'à 150 collaborateurs risquent de perdre leur travail. Le groupe a lancé un processus de consultation et un plan social doit être élaboré. L'objectif est de trouver des solutions comme le maintien d'un emploi au sein d'Implenia ou un transfert vers un nouvel employeur.

Dans un communiqué, le syndicat Syna condamne vivement la décision d'Implenia. L'entreprise supprime 150 emplois malgré un carnet de commandes qui reste bien rempli. Syna entend s'engager aux côtés des travailleurs et travailleuses pour la sauvegarde des emplois ou, en dernier ressort, pour un plan social équitable.