Jeux vidéo: le géant chinois Tencent rachète le britannique Sumo

afp

19.7.2021 - 12:27

afp

19.7.2021 - 12:27

Le géant chinois de l'internet Tencent a annoncé avoir trouvé un accord afin de racheter le studio britannique de jeux vidéo Sumo pour 919 millions de livres (1,16 milliard de francs).

Pony Ma Huateng, Chairman and CEO of Tencent Holdings Ltd., attends a press conference to announce his companies' annual results in Hong Kong Wednesday, March 19, 2014. Mainland internet giant, Tencent, said profits rose 22 percent last year to HK$15.5 billion (US$ 2 billion). (AP Photo/Kin Cheung)
Tencent est un mastodonte, propriétaire de l'application WeChat (messagerie, fil d'actualité, réseau social, achats), incontournable en Chine, mais également présent dans les jeux vidéo.
KEYSTONE

Le conseil d'administration de Sumo a accepté l'offre qui porte sur l'ensemble du capital de la société, selon un communiqué.

Sumo est un développeur créé en 2003 dans le nord de l'Angleterre, qui possède désormais des implantations dans plusieurs pays dans le monde dont en Inde et en Pologne, et compte 1.200 salariés.

Le studio est essentiellement connu pour avoir travaillé sur des licences phares d'éditeurs comme Sega ("Sonic Racing» notamment) ou Sony ("Little Big Planet").

Son titre s'envolait de 41,95% à 508,17 pence lundi matin vers 09H40 GMT, s'alignant presque sur le prix de 513 pence par action proposé par le chinois.

Tencent est lui un mastodonte, propriétaire de l'application WeChat (messagerie, fil d'actualité, réseau social, achats), incontournable en Chine, mais également présent dans les jeux vidéo, qui représente sa plus grosse source de revenus. Il possède des actions dans des développeurs de jeux vidéos en vue comme Epic Games ou Ubisoft.

«Tencent est heureux d'être un investisseur dans Sumo depuis 2019 et nous voyons ce projet d'alliance comme une évolution de notre partenariat», souligne James Mitchell, directeur de la stratégie du groupe chinois.

Ce dernier «a l'intention d'apporter son expertise et ses ressources pour accélérer la croissance de Sumo à la fois au Royaume-Uni et à l'étranger», ajoute-t-il.

Tencent veut notamment investir pour permettre à Sumo d'atteindre ses objectifs de développer ses propres jeux vidéo.

Si l'opération va à son terme, le groupe chinois maintiendra le siège de Sumo à Sheffield (nord de l'Angleterre), mais la société britannique sera retirée de la cote à Londres.

«Nous ne pouvions simplement pas rater l'occasion de travailler avec Tencent. Cela va permettre d'apporter une autre dimension à Sumo afin de marquer notre empreinte sur ce formidable secteur comme nous n'avons pas pu le faire jusqu'à présent», s'enthousiasme Carl Cavers, directeur général de Sumo.

afp