Rebond

L'emploi mais aussi le nombre de places vacantes sont en hausse

ck

30.5.2022 - 10:39

Le nombre de postes occupés a progressé en Suisse au cours des trois premiers mois de l'année, tout comme celui des places vacantes. Tant l'industrie et la construction que les services ont connu un rebond.

Unejeune femme regarde les offres d'emploi dans un quotidien a Martigny, ce vendredi 8 novembre 2002. Le peuple suisse sera appele aux urnes le 24 novembre 2002 pour se prononcer sur la loi sur l'assurance chomage. (KEYSTONE/Andree-Noelle Pot)
Dans l'ensemble de l'économie, 43'000 places vacantes de plus ont été dénombrées par rapport à il y a un an, soit un bond de 60,4%. 
KEYSTONE

ck

30.5.2022 - 10:39

De janvier à mars, l'emploi total a progressé de 2,5% sur un an et de 0,5% par rapport au trimestre précédent, selon les chiffres publiés lundi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). En équivalents plein temps, l'emploi a augmenté de 2,6% par rapport à l'an dernier.

Dans l'ensemble de l'économie, 43'000 places vacantes de plus ont été dénombrées par rapport à il y a un an, soit un bond de 60,4%. Les prévisions d'évolution de l'emploi sont à la hausse (+3,9%).

Au premier trimestre, la Suisse comptait 5,2 millions de postes de travail dans les secteurs secondaire et tertiaire, correspondant à une hausse de 2,5% (+126'000 unités) en l'espace d'un an.

L'emploi s'est accru aussi bien dans le secteur secondaire, avec une progression de 2,0% ou de 21'000 postes, dans l'industrie et la construction, que dans le secteur tertiaire, grâce à une hausse de 2,6% ou de 105'000 postes dans les services.

Dans l'ensemble, les valeurs désaisonnalisées indiquent une progression de l'emploi total de 0,5% par rapport au trimestre précédent. La hausse a atteint 0,4% dans le secondaire et 0,5% dans le tertiaire.

Le volume de l'emploi se chiffrait à 4,07 millions d'équivalents plein temps, soit une avancée de 2,6% par rapport au dernier trimestre 2021. Le nombre d'emplois en équivalents plein temps a augmenté tant dans le secteur secondaire (+21'000 unités ou +2,1%) que dans le secteur tertiaire (+82'000 unités ou +2,8%).

ck