L'inflation ralentit au Royaume-Uni

18.9.2019 - 14:06, ATS

L'inflation a nettement ralenti à 1,7% au Royaume-Uni en août, contre 2,1% en juillet, son plus faible taux sur douze mois depuis fin 2016, à quelques semaines du Brexit (archives).
Source: KEYSTONE/AP/MATT DUNHAM

L'inflation a nettement ralenti à 1,7% au Royaume-Uni en août, contre 2,1% en juillet, son plus faible taux sur douze mois depuis fin 2016, à quelques semaines du Brexit, a indiqué mercredi le Bureau britannique des statistiques (ONS).

C'est un coup de frein plus prononcé que ne l'escomptaient les analystes, qui misaient en moyenne sur 1,9%.

Un ralentissement des prix dans les biens culturels et de divertissement – notamment une baisse des prix des jeux vidéo – et dans l'habillement a été partiellement compensé par une hausse des prix dans les transports aériens, précise l'ONS.

«Ce sont des nouvelles bienvenues pour le pouvoir d'achat», commente Howard Archer, économiste chez EY Item Club, et «pour une économie qui actuellement se débat avec des incertitudes majeures du côté du Brexit et de (la croissance) mondiale».

La consommation a été le domaine le plus résilient de l'économie et il est crucial qu'elle garde son dynamisme, ajoute-t-il.

Pour Naem Aslam, de Think Markets, «l'indice des prix à la consommation achève de contredire ceux qui s'attendent à ce que la Banque d'Angleterre prenne une posture agressive» sur ses taux d'intérêt, et ces chiffres mettent donc la livre sous pression.

La devise britannique cédait 0,44% face au billet vert à 1,2445 dollar mercredi vers 09H10 GMT.

David Cheetham, de la société de courtage XTB, estime que les appels devraient se multiplier dans les mois prochains pour que le gouverneur de la Banque d'Angleterre Mark Carney abaisse ses taux directeurs, «principalement au vu de la croissance anémique» en Grande-Bretagne.

Ce niveau d'inflation est en effet en dessous de l'objectif de 2% que s'est fixé la banque centrale.

Retour à la page d'accueil

Plus d'articles