Equipements

L'électroménager suisse table sur un solide premier trimestre

pre

14.2.2022 - 12:07

La branche de l'électroménager en Suisse se montre confiante que les affaires, solides en fin d'année dernière, continuent sur leur lancée grâce à une «excellente situation économique» et la levée des restrictions liées à la crise sanitaire.

A seller, right, talks to customers wearing protective face mask as a precaution against the spread of the coronavirus COVID-19 into Fust store during the global reopening of the Centre Balexert, in Geneva, Switzerland, Monday, May 11, 2020. In Switzerland from today, the Swiss authorities lifted second part of the lockdown. Classroom teaching at primary and lower secondary schools will again be permitted. Shops, markets, museums, libraries and restaurants reopen under strict compliance with precautionary measures as a precaution against the spread of the coronavirus COVID-19. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)
es indicateurs sont au vert pour les entreprises regroupées au sein de l'Association Suisse des Fabricants et Fournisseurs d'Appareils électrodomestiques (FEA), qui publie son baromètre lundi. (image d'illustration)
KEYSTONE

pre

14.2.2022 - 12:07

Les indicateurs sont au vert pour les entreprises regroupées au sein de l'Association Suisse des Fabricants et Fournisseurs d'Appareils électrodomestiques (FEA), qui publie son baromètre lundi.

Au dernier trimestre 2021, les carnets de commandes et la situation de l'emploi se sont améliorés par rapport au partiel précédent. «Cette excellente conjoncture devrait se poursuivre au 1er trimestre 2022» d'après le communiqué.

Une majorité d'entreprises interrogées pense que «la situation bénéficiaire» va rester stable (61% contre 73% au troisième trimestre). Elles sont davantage à anticiper une amélioration (14% contre 8%) mais aussi une dégradation (25% contre 19%).

Les sociétés sont plus nombreuses à s'attendre à une hausse des salaires, sans doute en raison des adaptations sur les fiches de paie opérées en fin d'année. La quasi-totalité des entreprises prévoit une hausse du coût des matières premières.

pre