L'été a profité au transport aérien, mais la pression subsiste

ol

21.12.2021 - 10:17

Le transport aérien a profité d'une solide reprise lors de la saison estivale. Dans les trois aéroports principaux de Suisse, le nombre de passagers a été multiplié par 2,5 (+156%) sur un an.

Flugzeuge der Swiss und der Helvetic Airways stehen am Flughafen Zuerich Kloten mit Glattbrugg, Oerlikon und Seebach im Hintergrund, aufgenommen am Donnerstag, 2. Dezember 2021 in Zuerich. (KEYSTONE/Michael Buholzer)
À Zurich, 7,0 millions de passagers ont décollé et atterri durant les mois d'été, au lieu de 17,6 millions, selon les chiffres de 2019. (image d'illustration)
KEYSTONE

ol

21.12.2021 - 10:17

Au total, 13,6 millions de passagers sont arrivés et repartis entre les mois de mai et octobre dans les aéroports de Zurich, Genève et Bâle. En dépit de cette forte hausse, la fréquentation reste inférieure de moitié à son niveau pré-pandémie, indique mardi le service d'informations pour les transports publics Litra.

En 2019 sur la même période, 32,1 millions de passagers avaient été transportés, ce qui signifie que les chiffres de 2021 accusent un repli de 57,8% par rapport à l'avant-crise. Le secteur continue de souffrir des restrictions de voyage mises en place pour lutter contre la propagation du virus.

À Zurich, 7,0 millions de passagers ont décollé et atterri durant les mois d'été, au lieu de 17,6 millions, selon les chiffres de 2019.

Contrairement au trafic voyageurs, le transport de marchandises a de son côté quasiment retrouvé son niveau pré-pandémie. Le volume de fret a ainsi atteint 291'937 tonnes, contre 316'261 tonnes sur la même période en 2019.

Sur le volet des mouvements aériens, une forte hausse est constatée, de deux tiers, à 180'332 unités, mais ce chiffre reste inférieur de 40% au niveau de 2019. Le taux de remplissage des avions de passagers est plus faible en raison de la pandémie.

Dans un contexte chargé d'incertitudes, il est «difficile de prévoir l'évolution future», note la Litra. De plus, le durcissement des conditions d'entrée rend à nouveau les voyages internationaux difficiles.

ol