Conjoncture

L'usine chinoise du monde redémarre

ATS

31.7.2020 - 07:39

L'industrie chinoise affiche en juillet son plus haut niveau d'activité sur les quatre derniers mois. (archive)
Source: KEYSTONE/EPA/ZHONG MIN

L'activité manufacturière en Chine s'est inscrite en juillet à son plus haut niveau depuis quatre mois, signe du redémarrage de l'activité dans le pays au moment où l'économie mondiale reste largement paralysée par la pandémie de coronavirus.

L'indice des directeurs d'achats (PMI) pour le mois de juillet s'est établi à 51,1 points contre 50,9 le mois précédent, a annoncé vendredi le Bureau national des statistiques (BNS).

Il s'agit d'un résultat supérieur à la prévision moyenne des analystes sondés par l'agence Bloomberg, qui tablaient sur 50,9.

Un nombre supérieur à 50 témoigne d'une expansion de l'activité et, en deçà, il traduit une contraction.

Si l'activité du géant asiatique a largement repris, les entreprises peinent toutefois à remplir leurs carnets de commandes au moment où leurs principaux clients, en Europe et en Amérique du Nord, font toujours face au virus.

Ce contexte pèse sur l'emploi avec des entreprises qui restent réticentes à embaucher.

Le sous-indice qui mesure l'emploi dans le secteur manufacturier est ainsi resté en territoire négatif le mois dernier (49,3 points), selon le BNS.

De son côté, l'indice officiel d'activité dans le secteur non-manufacturier s'est établi le mois dernier à 54,2 points, contre 54,4 en juin.

Il s'agit d'un résultat inférieur à la prévision moyenne des analystes sondés par Bloomberg, qui tablaient sur 54,5.

L'activité a été portée notamment par les secteurs du transport, les communications et la finance, selon le BNS.

Mais la demande dans les services est demeurée fragile en juillet, le sous-indice des nouvelles commandes s'inscrivant en repli de 1,2 point (51,5) par rapport au mois précédent.

Retour à la page d'accueil

ATS