La place financière suisse est l'une des plus vertes

su, ats

3.11.2021 - 06:00

Le ministre suisse des finances Ueli Maurer entend se porter garant de la durabilité de la place financière suisse mercredi à la COP26. «Nous avons une longueur d'avance sur la plupart des centres financiers et nous devons jouer cette carte à Glasgow».

su, ats

3.11.2021 - 06:00

Ueli Maurer est attendu à la COP26 à Glasgow (archives).
ATS

La Suisse a beaucoup de savoir-faire et il y a des personnes qui ont beaucoup d'argent dans le pays, notamment des fonds institutionnels, explique M. Maurer dans un entretien diffusé mardi soir sur le site en ligne de la télévision publique alémanique SRF. Ceux-ci veulent investir dans des projets bénéfiques pour l'environnement, assure-t-il.

La place financière suisse est probablement l'une des plus vertes, affirme-t-il encore. «Mais nous devons aussi être honnêtes et dire que nous sommes au début d'un changement. Nous sommes encore en train de définir ce qui est vraiment vert, ce qui est vraiment durable». Il faudra probablement un certain temps avant qu'il y ait des standards internationaux, ajoute-t-il.

Il existe également un risque de «greenwashing», poursuit le conseiller fédéral UDC. Mais malgré cela, lance-t-il, il est trop tôt pour instaurer des obligations légales. «Cela n'a pas de sens de rédiger des lois dans un secteur qui évolue très rapidement».

Le Conseil fédéral a adopté en décembre 2020 des mesures pour une place financière plus verte, demandant plus de transparence, une analyse des risques plus poussée et un engagement international accru. Par ces mesures, le gouvernement vise à renforcer la position de la Suisse en tant que place financière durable.

su, ats