Le marché automobile plombé par la pénurie de composants en octobre

buc

2.11.2021 - 09:13

buc

2.11.2021 - 09:13

Le marché automobile helvétique a plongé de plus d'un quart en octobre en raison de la pénurie de composants électroniques et de semi-conducteurs à laquelle sont confrontés les constructeurs.

Les effets de la crise devraient encore se faire nettement ressentir sur le marché automobile suisse en 2022, qui a vu ses ventes plonger en octobre en raison de la pénurie de composants. (archives)
ATS

Selon la faîtière des importateurs auto-suisse, aucune amélioration n'est en vue pour l'heure sur le front de l'approvisionnement.

Au cours du mois sous revue, 15'060 nouveaux véhicules ont été immatriculés en Suisse et au Liechtenstein, 28,2% de moins qu'à la même période un an plus tôt. Sur les neuf premiers mois de 2021, 195'133 unités ont été écoulées, à peine 5,7% de plus en rythme annuel, alors que l'activité en 2020 avait été fortement entravée par l'éclatement de la crise sanitaire.

«La situation sur le marché automobile suisse n'est actuellement pas déterminée par la demande, comme c'est généralement le cas, mais malheureusement par l'offre limitée», déplore un porte-parole d'auto-suisse, cité dans un communiqué. Et de souligner que l'approvisionnement des constructeurs en composants électroniques, notamment en produits semi-conducteurs connaît une «baisse massive».

Selon le communicant, «les perspectives de croissance après l'effondrement dû au coronavirus l'année dernière ne se réaliseront probablement pas». Les effets de la crise devraient encore se faire nettement ressentir en 2022, et il est actuellement impossible de prévoir quand le marché se redressera.

Au vu de ces difficultés, les constructeurs ont privilégié la production et la livraison de modèles dotés de motorisations alternatives. La part de ces dernières en octobre s'est montée à 49,9%, dont la moitié – voitures électriques (14,5%) et hybrides rechargeables (10,4%) – peuvent s'approvisionner au réseau électrique.

buc