Le New York Times a un million d'abonnés à l'étranger

AFP

3.11.2021 - 20:49

AFP

3.11.2021 - 20:49

Le New York Times a franchi le seuil du million d'abonnés numériques à l'étranger, a annoncé mercredi son PDG Meredith Kopit Levien, qui entrevoit encore une marge de croissance pour le quotidien hors des Etats-Unis.

Le siège du New York Times, le 4 février 2021
AFP/Archives

Le New York Times a franchi le seuil du million d'abonnés numériques à l'étranger, a annoncé mercredi son PDG Meredith Kopit Levien, qui entrevoit encore une marge de croissance pour le quotidien hors des Etats-Unis.

Au total, le groupe a gagné 455.000 abonnés numériques entre juillet et septembre et compte désormais 8,38 millions d'abonnés payants, dont 90% uniquement en ligne. Sur un an, le New York Times a vu son portefeuille d'abonnés progresser de 21% et se rapproche de son objectif de dix millions en 2025.

«Nous pensons toujours qu'il existe dans le monde au moins cent millions de personnes parlant l'anglais et ayant fait des études supérieures qui sont prêtes à payer pour du journalisme de qualité», a expliqué Meredith Kopit Levien lors de la conférence téléphonique de présentation des résultats.

Elle a estimé que la moitié environ de cette population se trouvait hors des Etats-Unis.

Il s'agit pour le New York Times de viser les lecteurs qui sont, en général, déjà abonnés à au moins un titre de leur pays ou de leur région de résidence et qui sont prêts à payer pour un deuxième abonnement, ce qui représente moins de 50 millions de personnes, a estimé la dirigeante.

Parmi le flux des nouveaux abonnés ce trimestre, 18% sont situés à l'étranger, a indiqué le directeur financier Roland Caputo lors de la conférence téléphonique.

Par ailleurs, pour la première fois cette année, le New York Times devrait tirer du papier moins de la moitié de ses revenus liés aux abonnements.

Cette évolution n'est pas particulièrement due à la baisse du chiffre d'affaires tiré des éditions imprimées, qui est restée relativement stable ces dernières années grâce à des hausses de prix, mais plutôt à l'accélération des revenus provenant du numérique.

Sur le troisième trimestre, le New York Times a enregistré un chiffre d'affaires de 509 millions de dollars, en hausse de 19% et supérieur aux attentes. Le bénéfice net est lui ressorti à 54 millions de dollars, en progression de 62%.

Les investisseurs sanctionnaient le titre dans les premiers échanges mercredi à Wall Street, l'action perdant 5,97% vers 15H45 GMT.

AFP