Premier semestre

Le nombre total de faillites en Suisse stable au premier semestre

vj

12.7.2021 - 09:06

Le nombre total de faillites d'entreprises est demeuré quasiment stable en Suisse au premier semestre 2021. Une année record se profile pour les créations de sociétés, selon Dun & Bradstreet.

Les créations d'entreprises ont connu un véritable boom, notamment dans l'immobilier (archives).
ATS

vj

12.7.2021 - 09:06

Entre janvier et fin juin, 2922 firmes ont cessé leur activité du fait de leur insolvabilité ou un défaut d'organisation en vertu de l'article 731b du code des obligations.

Le nombre de procédures de faillites pour insolvabilité a légèrement reculé de 1% au regard de l'an dernier, 1919 firmes ayant mis la clef sous la porte au premier semestre, indique jeudi le cabinet de renseignements économiques Dun & Bradstreet. Quant aux cessations d'activités liées à un défaut d'organisation, elles ont augmenté de 3% à 1003.

Ventilées selon les régions, l'Espace Mittelland a affiché la plus forte hausse des procédures pour insolvabilité, la croissance y atteignant 9%. Au Tessin, la progression s'est fixée à 7% et à 1% dans le nord-ouest de la Suisse. Les autres ensembles géographiques ont présenté des replis, le plus fort revenant à la Suisse orientale (-8%), devant Zurich (-5%), le sud-ouest de la Suisse (-4%) et la Suisse centrale (-2%).

L'évolution des faillites est tout autant contrastée selon les cantons. En Suisse romande, le nombre de procédures s'est uniquement réduit à Genève (-21%), alors que des augmentations ont été recensées à Fribourg (+21%), dans le Jura (+18%), ainsi que dans les cantons de Vaud (+9%) et du Valais (+7%). Celui de Berne a enregistré une baisse de 2%.

Pour le seul mois de juin, le nombre de procédures de faillites pour insolvabilité a diminué en Suisse de 8% en l'espace d'un an à 378. Y compris les cessations d'activité prononcées en raison d'un défaut d'organisation, le nombre total de faillites s'est contracté de 7% à 537.

Côté créations d'entreprises, la crise sanitaire a entraîné un véritable boom, pas moins de 26'832 firmes ayant vu le jour entre janvier et fin juin, soit un bond annuel de 20%. Inédit, l'envol a concerné quasiment l'ensemble des secteurs d'activité, celui de l'immobilier (+52%) présentant la plus vive croissance, devant le commerce de détail (+40%), les sociétés holding (+26%), les services informatiques (+25%) et le conseil aux entreprises (+22%).

Durant le seul mois de juin, 4942 nouvelles firmes ont été enregistrées au Registre du commerce, 10% de plus qu'un an auparavant.

vj