Conjoncture

Le Portugal plus pessimiste pour 2020

ATS

13.10.2020 - 13:25

La récession attendue au Portugal pour 2020 devrait être pire qu'anticipé, mais le rebond en 2021 plus marqué, selon le gouvernement. (archives)
Source: KEYSTONE/AP/MANU FERNANDEZ

Le PIB portugais va connaître une contraction record de 8,5% en 2020, contre une précédente estimation de -6,9%, selon le projet de loi de finances 2021 présenté mardi par le gouvernement socialiste pour faire face à la crise sanitaire et ses conséquences économiques.

«L'année 2020 va connaître une contraction sans précédent» en raison de la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, a déclaré le ministre des Finances Joao Leao, lors d'une conférence de presse.

La croissance devrait toutefois repartir en 2021 avec une hausse de 5,4% du PIB, une prévision plus optimiste que la précédente, qui faisait état d'une croissance de 4,3%.

La projet de loi de finances pour 2021 prévoit notamment une hausse extraordinaire des retraites, «une hausse du montant minimum des allocations chômage qui passent de 438 à 503 euros» ainsi qu'une nouvelle allocation pour les travailleurs «ayant perdu leur emploi ou n'ayant plus accès au chômage» d'un montant «correspondant au seuil de pauvreté, soit 501 euros», a détaillé le ministre.

Dans ses prévisions, l'exécutif socialiste compte ramener le déficit public à 4,3% l'année prochaine, contre 7,3% cette année alors que le Portugal avait dégagé en 2019 un excédent budgétaire historique de 0,1% du PIB.

Cet excédent, le premier depuis l'avènement de la démocratie en 1974, devait être de nouveau atteint cette année mais le gouvernement a dû, comme ailleurs en Europe, augmenter fortement ses dépenses pour affronter la crise provoquée par la pandémie.

Le taux de chômage devrait augmenter cette année à 8,7%, contre 6,4% en 2019, avant de se réduire à 8,2% en 2021.

Ce budget «ne prévoit pas d'austérité» mais a pour «priorité d'aider les Portugais à faire face à la pandémie», a expliqué le ministre, dont le gouvernement socialiste minoritaire n'a pas encore obtenu les soutiens nécessaires à son adoption.

«Je suis convaincu qu'il sera adopté», a néanmoins assuré M. Leao, se disant prêt à poursuivre les négociations avec les partis de la gauche anti-libérale qui ont voté les budgets socialistes pendant la précédente législature, de 2015 à 2019.

Pour faire adopter la loi de finances, le gouvernement d'Antonio Costa a besoin des voix favorables, ou au moins l'abstention, d'une partie de ses anciens alliés, qui ont pour l'instant refusé d'endosser le projet de budget en l'état.

Le projet de budget pour 2021 sera soumis à un premier vote le 28 octobre et son adoption définitive est prévue le 26 novembre.

Retour à la page d'accueil

ATS