Il a «de nouveaux défis» Le président de la Banque mondiale démissionne

ATS

15.2.2023 - 21:15

Le président de la Banque mondiale, David Malpass, va démissionner d'ici le 30 juin de son poste à la tête de l'institution de développement, a indiqué l'organisation dans un communiqué publié mercredi. La raison de son départ n'a pas été précisée.

David Malpass va remettre son mandat de président de la Banque mondiale.
David Malpass va remettre son mandat de président de la Banque mondiale.
ATS

ATS

15.2.2023 - 21:15

Âgé de 66 ans, David Malpass, 13e président de l'institution de Washington, a informé mercredi le conseil des directeurs de son intention de quitter ce poste qu'il a tenu pendant quatre ans, a indiqué le communiqué.

Le groupe Banque mondiale «est fondamentalement solide, financièrement viable et bien placé pour accroître son impact sur le développement face aux crises mondiales urgentes», a déclaré M. Malpass, cité dans le communiqué, y voyant «une opportunité pour une transition de direction en douceur».

«Alors que je poursuis de nouveaux défis, je tiens à remercier tout notre personnel et nos conseils d'administration», a souligné l'Américain dans une note envoyée aux équipes de la Banque mondiale, et que l'AFP a pu consulter.

David Malpass s'est, au cours des quatre années de son mandat, «concentré sur la recherche de politiques plus fortes pour augmenter la croissance économique, réduire la pauvreté, améliorer le niveau de vie et réduire le fardeau de la dette publique», a souligné la Banque mondiale dans son communiqué.

440 milliards

«Au cours des quatre dernières années, les cinq institutions du Groupe Banque mondiale (BIRD, IDA, IFC, MIGA et CIRDI) ont réagi rapidement aux crises mondiales, mobilisant un montant record de 440 milliards de dollars en réponse à la pandémie de Covid-19, à la guerre en Ukraine, au fort ralentissement économique mondial, au fardeau de la dette insoutenable, au changement climatique et aux pénuries de nourriture, d'engrais et d'énergie», est-il précisé.

David Malpass était, avant son arrivée à la Banque mondiale, sous-secrétaire au Trésor chargé des affaires internationales au sein de l'administration du républicain Donald Trump, dont il était un fidèle.

Une règle tacite accorde la direction de la Banque mondiale à un Américain, et celle du Fonds monétaire international (FMI) à un Européen.

ATS