Conjoncture

Les analystes pessimistes face à la guerre et la hausse des taux

al

25.5.2022 - 10:20

Le moral des analystes est resté terni en mai par la guerre en Ukraine, les confinements sanitaires en Chine et le resserrement des politiques monétaires. Une majorité (58%) de spécialistes s'attend à un ralentissement conjoncturel ces six prochains mois.

Sur un horizon à six mois, les difficultés majeures sont attendues du côté de l'inflation, suivie par la guerre, les politiques monétaires et les problèmes logistiques (archives).
ATS

al

25.5.2022 - 10:20

Dévoilé mercredi, l'indice compilé par Credit Suisse et la société CFA s'est ainsi établi à -52,6 points pendant le mois sous revue, en baisse d'un point comparé à avril, ont précisé les auteurs de l'étude mercredi dans un communiqué.

Les attentes conjoncturelles pour la zone euro et la Suisse se sont par contre améliorées, les craintes d'une interruption abrupte des livraisons de gaz russe s'étant atténuées.

Sur un horizon à six mois, les difficultés majeures sont attendues du côté de l'inflation, suivie par la guerre, les politiques monétaires et les problèmes logistiques.

Pour 2023, les craintes d'une récession ont augmenté de l'avis des analystes, surtout dans la zone euro. En raison de l'envolée des prix de l'énergie et de la guerre en Ukraine, la moitié des spécialistes sondés tablent sur une récession dans l'union monétaire européenne en 2023, contre seulement 25% en Suisse, 33% aux Etats-Unis et 30% en Chine.

al