Les contrôles pourront se faire dans les trains au Tessin

vey, ats

30.6.2021 - 11:01

L'Administration fédérale des douanes (AFD) doit adapter ses pratiques et ses dispositifs en vue de l'augmentation du trafic ferroviaire transfrontalier ces prochaines années. Le Conseil fédéral a adopté mercredi un rapport qui propose de contrôler des voyageurs dans les trains au Tessin.

vey, ats

30.6.2021 - 11:01

Members of the Swiss Border Guard Corps check passengers' identification in a train at the Swiss-Italian border in Chiasso, Switzerland, on October 23, 2014. (KEYSTONE/Gaetan Bally)
À l’avenir, les voyageurs seront contrôlés dans les trains au Tessin, car l’arrêt à Chiasso sera supprimé. (archives)
KEYSTONE

Le trafic ferroviaire international progressera fortement dans les années à venir, indique le rapport publié mercredi en réponse à un postulat du conseiller national Marco Romano (Centre/TI). L'élu souhaitait en savoir plus sur les conséquences de cette augmentation sur les contrôles effectués aux frontières de la Suisse.

Les adaptations nécessaires aux niveaux stratégique et logistique ont été identifiées, ont déjà été effectuées ou sont en passe de l’être, souligne le rapport. À l’avenir, les voyageurs seront contrôlés dans les trains au Tessin, car l’arrêt à Chiasso sera supprimé.

Ce changement requiert la planification et la réalisation partielle des infrastructures de contrôle à Côme et à Lugano. Il demande aussi d'équiper les garde-frontières d’appareils portatifs qui permettent de consulter à distance les banques de données de recherche pour les contrôles des personnes.

La réalisation de la nouvelle ligne ferroviaire à travers les Alpes (NLFA) et d’autres projets régionaux transfrontaliers visant à développer le rail renforceront sensiblement les liaisons ferroviaires internationales en Suisse et à travers l'Italie au cours de la prochaine décennie.

vey, ats