Les ventes de produits phytosanitaires ont reculé l'an dernier

iw, ats

23.11.2021 - 09:46

iw, ats

23.11.2021 - 09:46

 Quelque 1930 tonnes de produits phytosanitaires ont été vendues en Suisse l'an dernier. C'est 23 tonnes, ou 1,2%, de moins qu'en 2019. Les ventes de glyphosate ont baissé pour la septième année consécutive, indique mardi l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG).

L'an dernier, moins de 2000 tonnes de produits phytosanitaires ont été vendus en Suisse (image d'illustration).
ATS

Le principal recul concerne les insecticides, dont les ventes ont diminué de 32 tonnes. En revanche, les quantités vendues ont augmenté de 30 tonnes dans la catégorie fongicides et bactéricides.

Les autres catégories de produits phytosanitaires (comme les herbicides ou les régulateurs de croissance) ont elles aussi baissé. Les ventes de glyphosate poursuivent le recul observé depuis 2013, avec une réduction de 190 tonnes l'an dernier, soit 61%.

Augmentation du bio

La tendance à plus de bio se poursuit. Les quantités vendues de produits utilisables en agriculture biologique sont supérieures à celles des produits réservés à l’agriculture conventionnelle.

Les ventes de produits utilisables en agriculture biologique ont augmenté de 51% depuis 2008. Dans le même temps, les produits réservés à l’agriculture conventionnelle ont diminué de 41%.

Selon l'OFAG, cette tendance n'est pas uniquement liée à l’augmentation du nombre d’exploitations bio. Les agriculteurs conventionnels ont de plus en plus recours aux produits utilisables en agriculture biologique.

Cinq des dix substances les plus vendues l'an dernier en Suisse sont en effet utilisables dans les deux domaines. Il s'agit des acides gras (insecticide et herbicide), du bicarbonate de potassium (fongicide), du cuivre (fongicide), de l'huile de paraffine (insecticide) et du soufre (fongicide).

Réexamens

L'an dernier, les conditions d’utilisation de 65 produits phytosanitaires ont fait l’objet d’un réexamen sur la base des dernières connaissances scientifiques concernant les risques liés à ces produits. Depuis la mise en place de cette procédure, l’autorisation de 926 produits phytosanitaires a ainsi été réexaminée.

iw, ats