Conjoncture L'industrie suisse reste dans le dur

cw

1.7.2024 - 09:47

Le contexte reste difficile pour le secteur industriel suisse. La production et les carnets de commandes sont en baisse, selon l'indice des directeurs d'achats (PMI) d'UBS publié lundi.

Un redressement du secteur industriel est conditionné à une reprise dans la zone euro, ce qui nécessitera du temps (archives).
Un redressement du secteur industriel est conditionné à une reprise dans la zone euro, ce qui nécessitera du temps (archives).
ATS

1.7.2024 - 09:47

L'indice PMI s'est établi en juin à 43,9 points, en baisse de 2,6 points par rapport au mois précédent, indique lundi la grande banque dans son étude mensuelle préparée en collaboration avec procure.ch. L'indice se situe sous le seuil de croissance de 50 points depuis 18 mois maintenant.

Ce recul est à mettre sur le compte d'une baisse de la production et des carnets de commandes. Parallèlement, les délais de livraisons ont augmenté pour la deuxième fois consécutive. Des délais de livraison plus longs peuvent être le signe d'une forte demande, mais également être le résultat de restrictions dans les chaînes d'approvisionnement et indiquer une production future plus faible.

En outre, la composante des stocks d'achat est tombée à 36,6 points en juin, l'une des valeurs les plus basses en près de 30 ans d'histoire du PMI. A environ 47 points, la composante des stocks des ventes se situe, elle, à peine en dessous de la moyenne et indique que les entreprises ne vident pas massivement leurs entrepôts. Seule une réduction significative des stocks pourrait créer un potentiel de reprise de la production.

Un redressement du secteur industriel est conditionné à une reprise dans la zone euro, soutient UBS. Cependant, la faiblesse des PMI industriels dans la zone euro ne laissent pas espérer une reprise rapide de l'industrie, selon une première estimation.

Dans le domaine des services, l'indicateur a par contre de nouveau dépassé le seuil de croissance en juin. Il s'affiche à 52 points, ce qui représente une amélioration de 3,2 points par rapport au mois précédent. Les carnets de commandes sont en hausse, mais l'activité commerciale et l'emploi ont progressé modérément. Parallèlement, la composante des nouvelles commandes est inférieure de près de trois points à celle du mois précédent.

cw