Malgré une chute des revenus, la BCGE améliore son bénéfice en 2020

fr

23.2.2021 - 08:05

La Banque cantonale de Genève (BCGE) a pâti l'année dernière de l'impact conjoncturel de la pandémie de Covid-19 mais également d'éléments non-récurrents.

Malgré la chute des recettes et la multiplication par plus de trois des provisions pour risque de défaut de crédit, la BCGE est parvenue à dégager un bénéfice net en hausse. (archives)
ATS

Les recettes ont plongé de près de 13%, à 366,7 millions de francs, mais le bénéfice net affiche néanmoins une progression. Le dividende proposé est stable.

Le produit d'exploitation a reculé notamment en raison des opérations d'intérêts, dont le résultat net s'est contracté de 6,7% à 215,6 millions de francs, selon les indications fournies mardi par la BCGE.

Les provisions pour risque de défaut de crédit ont fortement progressé à 29,3 millions de francs, contre quelque 8 millions au titre de 2019. Sans cet effet, une hausse de 2,4% est constatée (résultat brut).

Toutes les autres sources de revenus accusent une baisse, notamment les opérations de commissions et de prestations de services, à 115,6 millions de francs (-4,0%).

L'établissement genevois a peu ou prou maintenu ses charges (-0,8%), qui se sont inscrites à 237,3 millions de francs. Le résultat opérationnel s'est étiolé de 31,7% à 113,0 millions.

Grâce à la libération de réserves pour risques bancaires généraux et une facture fiscale allégée, le bénéfice net a néanmoins progressé de 8,4% à 105,0 millions de francs.

Le conseil d'administration propose un dividende stable à 3,75 francs par titre. La contribution totale aux collectivités publiques genevoises, principalement le canton et les communes, se monte à 50 millions de francs, impôts compris.

La somme au bilan s'est étoffée de 10,5% à 27,54 milliards de francs, dont 12,01 milliards de créances hypothécaires (+2,8%). Les dépôts de la clientèle ont pris l'ascenseur (+13%) à 16,88 milliards.

Pour 2021, la direction de la BCGE table sur un «résultat global en légère progression».

Retour à la page d'accueil

fr