Apprentissage - VD

Nombre de contrats stable - le social et l'informatique prisés

nt, ats

21.12.2022 - 11:05

Le nombre de personnes en apprentissage est resté stable au cours de la dernière décennie dans le canton de Vaud (-1%). En 2021, elles étaient 18'000 à emprunter cette voie. Cependant, comme le nombre de jeunes croît dans la population, la part des jeunes se tournant vers la voie professionnelle après l'école obligatoire diminue chaque année au profit de la voie gymnasiale.

Le domaine social et l'informatique gagnent en importance dans le canton de Vaud lors du choix d'un apprentissage (image d'illustration).
Le domaine social et l'informatique gagnent en importance dans le canton de Vaud lors du choix d'un apprentissage (image d'illustration).
ATS

nt, ats

21.12.2022 - 11:05

Si 20% des élèves vaudois entament directement un apprentissage après l'école, ils seront à terme plus du double à rejoindre cette voie, selon le dernier «Numérus» publié mercredi par Statistique Vaud. Ainsi, parmi les jeunes âgés de 15 à 19 ans en première année d'une formation certifiante, 45% suivent la voie professionnelle et 55% la voie générale (école de maturité ou école de culture générale).

Le social attire

De plus, les domaines d'apprentissage évoluent au fil du temps. Depuis 2010, celui du travail social a connu la plus forte augmentation (+93 %). Suivent, en termes de progression, l'informatique (+63 %), la santé (+15 %), ainsi que le commerce et administration (+12 %).

Parmi les domaines qui ont perdu du terrain depuis 2010, on trouve l'industrie de transformation (-27%), qui comprend notamment les métiers de la menuiserie, de la boulangerie, de la transformation du lait, etc, l'architecture et bâtiments (-24 %) et les arts (-22 %).

Les hommes représentent 61% des élèves en apprentissage, une proportion qui n'a guère changé depuis le milieu des années 1980. Avant cette époque, la part d'hommes était encore plus élevée.

Les professions choisies restent souvent très genrées. Seuls deux des dix domaines d'apprentissage atteignent la parité: le commerce et l'administration ainsi que les arts.

Moins en Suisse romande

A noter que le nombre de jeunes se tournant vers la formation professionnelle au secondaire II varie fortement selon les régions. Les plus faibles proportions de jeunes se retrouvent dans les cantons romands, le Tessin et les deux demi-cantons bâlois. Alors que moins de la moitié des jeunes optent pour un apprentissage dans les cantons de Vaud et de Genève, ils sont trois quarts à se tourner vers cette voie dans les cantons de Zurich ou de Berne.

nt, ats