Nucléaire

Nouvelle mesure de radioactivité en Suisse

ATS

18.9.2018 - 11:18

La Suisse dispose d'un nouveau réseau automatique de mesure de la radioactivité dans l’air.
Source: KEYSTONE/PETER KLAUNZER

Le nouveau réseau automatique de surveillance de la radioactivité dans l’air est opérationnel. Exploité par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), il remplace l’ancien réseau, mis en service après l’accident de Tchernobyl, qui est devenu obsolète.

Le nouveau réseau est capable de détecter des niveaux de radioactivité largement plus faibles que son prédécesseur, indique l'OFSP dans un communiqué mardi. En cas de dépassement des seuils fixés, il donne l'alarme.

Une telle sensibilité rend désormais possible la détection de très faibles concentrations de radioactivité dans l’air, même si celles-ci ne représentent pas de danger pour la santé. L’exposition de la population peut ainsi être évaluée et surveillée.

Le réseau est constitué de 15 sondes de mesure, réparties sur l’ensemble du territoire. Il est plus dense dans les zones peuplées, proches d'une centrale nucléaire.

Le volet du réseau dédié à la surveillance des eaux de l’Aar et du Rhin (URAnet aqua) est lui opérationnel depuis 2015. Il compte cinq sondes aquatiques.

Le coût total du réseau URAnet s’élève à 5,7 millions de francs pour l’ensemble de sa durée d’exploitation de 15 ans. La contribution principale au financement du réseau provient des exploitants des centrales nucléaires suisses, la Confédération étant le second contributeur.

Retour à la page d'accueil

ATS