"On" se prépare à une entrée en fanfare à Wall Street

al

15.9.2021 - 15:28

Le fabricant de chaussures de sport On, qui doit débuter ce mercredi sa cotation à la Bourse de New York, devrait faire un début remarqué sur Wall Street. La société zurichoise a d'ores et déjà placé ses titres au-dessus de la fourchette de prix initialement fixée.

Le fabricant de chaussures de sport On, qui doit débuter ce mercredi sa cotation à la Bourse de New York, devrait faire un début remarqué sur Wall Street. (archives)
ATS

al

15.9.2021 - 15:28

Quelque 31,1 millions d'actions de classe A ont été placées auprès d'investisseurs au prix de 24 dollars l'unité, permettant à la société zurichoise d'engranger 746,4 millions de dollars (environ 685,1 millions de francs).

Selon des documents déposés lundi devant le régulateur boursier américain (SEC), On prévoyait de placer 35,8 millions d'actions A pour lever jusqu'à 787 millions de dollars. La fourchette de prix avait été fixée entre 20 et 22 dollars.

L'entreprise, fondée en 2010 et qui compte notamment le tennisman Roger Federer parmi ses actionnaires, vise une capitalisation de plus de 6 milliards de dollars.

Les créateurs de la société – Olivier Bernhard, David Allemann et Caspar Coppetti -, ainsi que les co-directeurs généraux Martin Hoffmann (aussi directeur financier) et Marc Maurer, sont également les actionnaires de référence.

MM. Allemann et Coppetti sont co-présidents exécutifs de la société, tandis que M. Bernhard est membre exécutif du conseil d'administration.

Un marché à 300 milliards de dollars

Les chaussures de course à pied d'On sont distribuées auprès de 8100 détaillants dans une soixantaine pays. L'entreprise, qui compte plus de 880 emplois à temps plein, dont la moitié en Suisse, revendique avoir vendu à ce jour quelque 17 millions de produits, dont près de la moitié en Amérique du Nord (49%), suivi par l'Europe (44%). La Chine affiche quant à elle la plus forte croissance.

Au premier semestre, l'entreprise a généré un chiffre d'affaires de 315,5 millions de francs, en hausse de 85% sur un an, et un résultat brut d'exploitation (Ebitda) ajusté de 47,3 millions, selon des documents soumis à la SEC. L'entreprise compte profiter d'un marché de l'habillement sportif évalué à 300 milliards de dollars.

al