Economie vaudoise

PIB vaudois: croissance revue à la hausse

gsi, ats

13.7.2021 - 08:51

gsi, ats

13.7.2021 - 08:51

La croissance de l'économie vaudoise devrait être meilleure que prévu cette année. L'Institut d'économie appliquée de l'Université de Lausanne (CREA) table sur une hausse de 3,1% du PIB cantonal, contre 2,8% jusqu'ici.

La croissance de l'économie vaudoise a été revue à la hausse pour cette année (photo d'illustration).
ATS

Le PIB vaudois, qui s'est contracté de 1,8% l'an dernier, devrait ainsi retrouver son niveau de 2019, soit avant la crise du coronavirus. La reprise devrait ensuite se poursuivre en 2022 avec une croissance estimée à 3,2%, selon les dernières estimations du CREA, publiées mardi en collaboration avec la Banque cantonale vaudoise, la Chambre vaudoise du commerce et de l'industrie et l'Etat de Vaud.

Sur le plan national, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) a aussi revu à la hausse ses prévisions de croissance pour 2021, de 3% à 3,6%. Elle devrait se monter à 3,3% pour 2022.

Comme ailleurs dans le monde, le degré d'incertitude reste toutefois élevé pour l'économie vaudoise en raison de la propagation du variant Delta. Le CREA met aussi en garde contre d'autres facteurs de risque, comme l'appréciation du franc et l'évolution des relations entre la Suisse et l'Union européenne. Les discussions sur un impôt minimal mondial pour les entreprises constituent une autre source d'incertitude.

Par secteurs, le CREA estime que plusieurs branches ayant souffert du coronavirus devraient afficher une forte croissance cette année et la suivante (plus de 2%). Il cite l'hôtellerie-restauration, l'industrie des machines et l'horlogerie, la chimie-pharma, les activités immobilières et les services aux entreprises.

Après un rebond en 2021, les services publics et parapublics pourraient connaître une croissance modérée en 2022. Une évolution inverse est attendue dans les transports: une hausse modérée de l'activité cette année, puis une croissance forte l'an prochain. La construction et les services financiers devraient connaître un recul cette année, avant de se stabiliser. Dans le commerce, un repli modéré cette année pourrait être suivi d'une forte croissance en 2022.

gsi, ats