Transports publics – VD

Région Nyon: bilan positif de dix ans de partenariat intercommunal

sj, ats

15.9.2021 - 15:53

La réorganisation des réseaux régional et urbains a stimulé la demande dans la région de Nyon, contribuant à une hausse de la fréquentation de 64% entre 2012 et 2019 (archives).
ATS

La Région de Nyon dresse un bilan positif de dix années d'amélioration intercommunale des transports publics. La réorganisation de la desserte depuis 2010, en partenariat avec 51 communes, est saluée dans un rapport publié mercredi. Le programme régional a mobilisé un fonds de près de 14 millions de francs.

sj, ats

15.9.2021 - 15:53

Le travail intercommunal en matière de mobilité collective a regroupé 46 communes du district de Nyon, quatre du district de Morges et la commune de Céligny (GE). «Les efforts engagés ont apporté des réussites techniques et partenariales», souligne l'association Région de Nyon dans un communiqué.

Parmi les principales améliorations, la Région de Nyon met en exergue l'augmentation des cadences et de l'offre des transports publics dans ces 51 communes: la majorité des lignes de bus régionales a bénéficié d'une cadence à la demi-heure aux heures de pointe.

Hausse de la fréquentation

La fréquentation est aussi en hausse. «La réorganisation des réseaux régional et urbains a stimulé la demande, contribuant à une hausse de la fréquentation de 64% entre 2012 et 2019. L'augmentation des voyageurs dans les gares entre 2010 et 2018 a également été importante. Elle a par exemple plus que doublé dans certains cas, de 2000 à 4600 voyageurs/jour à Rolle», note l'association.

L'aménagement de nouvelles infrastructures dans certaines communes a permis une baisse des temps de parcours des bus et l'optimisation des horaires des bus régionaux et urbains, constate-t-elle. Plusieurs mesures de promotion pour la mobilité ont permis d'inciter au changement de comportement, ajoute-t-elle encore.

«Si la société a pris conscience depuis plusieurs années que la saturation des routes et le taux de motorisation individuelle devaient être baissés par l'effort collectif, la notion d'urgence climatique renforce aujourd'hui le besoin de mesures comme les nôtres. Il nous faut continuer de favoriser le report modal des habitants ainsi que des pendulaires vers les transports publics», affirme Gérard Produit, responsable à la Région de Nyon.

sj, ats