Industrie minière

Rio Tinto limite la casse au 1er semestre

ATS

29.7.2020 - 10:31

L'inflation du minerai de fer a en partie compensé au moins en partie les effets délétères de la pandémie sur les affaires du mastodonte minier. (archive)
Source: KEYSTONE/EPA/RIO TINTO PLC/HANDOUT

Le géant minier anglo-australien Rio Tinto a publié mercredi un bénéfice net en baisse de 20% au premier semestre, l'impact du coronavirus étant atténué par les prix élevés du minerai de fer.

Le groupe a dégagé sur la période un bénéfice net de 3,3 milliards de dollars (environ 3,0 milliards de francs), contre 4,1 milliards de dollars au premier semestre 2019.

Ce résultat est globalement conforme aux attentes des analystes.

«Nous nous sommes montrés agiles et avons adapté notre façon de travailler, tout en faisant preuve de résilience pour faire face aux défis nouveaux générés par le Covid-19», a déclaré dans un communiqué le directeur général du groupe, le Français Jean-Sébastien Jacques.

«Nous avons déclaré un dividende intérimaire de 2,5 milliards de dollars, soit 155 cents américains par action et nous avons reconfirmé nos objectifs de production pour 2020 dans tous les secteurs», a-t-il ajouté.

Le groupe fait état d'une hausse de 3% des exportations de minerai de fer par rapport au premier semestre 2019 «portées par une forte demande de la Chine et les contraintes dans l'approvisionnement par voie maritime».

Le semestre de Rio Tinto a été en outre marqué par la destruction, destinée à agrandir une mine de fer, d'un site qui fut habité par des Aborigènes il y a plus de 46'000 ans.

Le président du groupe Simon Thompson avait présenté des excuses officielles à la communauté aborigène pour la destruction, le 24 mai, à l'explosif de la grotte de Juukan Gorge, en Australie occidentale.

«Nous demeurons tenus par notre relation avec les populations locales, à la suite des événements de Juukan Gorge», a déclaré M. Jacques en promettant que Rio Tinto rendrait d'ici la fin du mois sa contribution à l'enquête ouverte sur ce sujet par le gouvernement.

Retour à la page d'accueil

ATS