Saison 2021 en recul pour la CGN – nouvelle tarification testée

nt, ats

29.11.2021 - 16:17

Le "Rhône" rénové reprendra du service sur le Léman en février prochain (archives).
ATS

La saison 2021 de la CGN est marquée par un net recul en raison de la pandémie. Toutefois, l’entreprise a amorcé à l’été une reprise dynamique et la conclut en retrouvant sur certaines prestations le niveau de 2019. Une nouvelle tarification sera testée pour les trajets transfrontaliers.

nt, ats

29.11.2021 - 16:17

La fréquentation des lignes de la Compagnie générale de navigation sur le Léman (CGN) reste en retrait par rapport à 2019 et donc à la période précédant la crise, écrit la CGN lundi dans un communiqué. Dans le détail, la saison 2021 (avril à octobre) s'achève sur un résultat global de -25% (-17% pour l'offre touristique et -30% pour la mobilité).

Pour Benoît Gaillard, président du conseil d’administration de la CGN, la relance de l'offre a porté ses «premiers fruits, puisque nos chiffres de fréquentation sont au-dessus de la moyenne de la branche cet automne». Dès l'an prochain, l'objectif est de dépasser les niveaux d’avant la crise, pour autant que les circonstances le permettent.

Accélérer la reprise

Le segment touristique a remonté la pente. Malgré un printemps avec un fort retrait de -29% par rapport à 2019, le niveau atteint actuellement est comparable à l’automne 2019 (-2,4%).

En revanche, les lignes transfrontalières de transport public connaissent une utilisation inférieure de 20% à celle de 2019. En cause, les restrictions sanitaires, l’augmentation du télétravail et des changements d’habitude.

Pour reconquérir ce public, la CGN inaugure une nouvelle offre flexible pour les traversées lacustres qui sera testée pendant un an, a expliqué Florentine Baron Pailhès, directrice marketing. Le principe est simple: dès un plafond défini atteint, le client voyage gratuitement à volonté. Il profite des avantages d’un abonnement, sans avoir besoin de s’engager à l’avance.

Les passagers des lignes N1 Lausanne-Evian, N2 Lausanne-Thonon et N3 Nyon-Yvoire n’ont ainsi plus à se soucier de la fréquence à laquelle ils comptent naviguer. Il leur suffit d’un clic dans l’application Fairtiq au début de leur trajet, et d’un autre à la fin.

Offre plus flexible

Sur la base du trajet parcouru, l’application calcule automatiquement le prix du voyage et le nombre de traversées effectuées. Dès que le plafonnement est atteint (315 francs par mois pour la ligne N1 et la ligne N2, 255 francs pour la N3), les voyages sont gratuits pour le reste du mois civil.

Ce système est une première en Suisse romande et parmi les compagnies de navigation du pays. Andreas Bergmann, directeur général, souligne: «Avec ce nouveau service, nous voulons nous adapter aux nouvelles habitudes et à la difficulté, pour certains, de s’engager de manière mensuelle dans une période où l’incertitude reste élevée-»

Nouvel horaire touristique

Avec sept bateaux Belle Epoque en service l'été prochain, le nouvel horaire touristique qui entrera en vigueur le 12 décembre a été repensé en partant des demandes des passagers, partenaires et tours opérateurs. Interrogés, ils ont mis en avant la nécessité de boucles d'une à trois heures.

Pour répondre à ces besoins, la CGN proposera trois produits réguliers de deux et trois heures plusieurs fois par jour. A Genève, à côté des Geneva Tours d’une heure, de nouvelles croisières de deux heures ont été créées l’après-midi et en début de soirée.

Outre des horaires plus réguliers, la CGN sera également mieux connectée avec le MOB à Montreux, ainsi qu’avec les CFF sur l’ensemble des débarcadères principaux.

Quatre saisons

Enfin, la CGN proposera davantage de croisières tout au long de l’année, notamment en marge des marchés de Noël de Genève et Montreux. Elle organise également des événements pour les fêtes de fin d’année, jusqu’au nouvel an russe.

Dès février, elle va retrouver avec le «Rhône» l’un de ses joyaux. Le retour de la parade navale est également agendé pour 2022.

nt, ats