Shell: la tempête Ida pèsera sur les bénéfices

afp

7.10.2021 - 10:40

Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a annoncé jeudi que la tempête Ida, qui a frappé fin août la Louisiane, puis le Nord-Est des Etats-Unis, aura un impact de 400 millions de dollars (371 millions de francs) sur ses bénéfices.

afp

7.10.2021 - 10:40

L'ouragan a pesé sur ses opérations "et devrait avoir un impact négatif cumulé d'environ 400 millions de dollars sur le bénéfice ajusté et les flux de trésorerie opérationnels au troisième trimestre 2021", a annoncé le groupe anglo-néerlandais (archives).
ATS

L'ouragan a pesé sur ses opérations «et devrait avoir un impact négatif cumulé d'environ 400 millions de dollars sur le bénéfice ajusté et les flux de trésorerie opérationnels au troisième trimestre 2021», a annoncé le groupe anglo-néerlandais dans un communiqué.

Fin août, un violent ouragan de catégorie 4 avait frappé la Louisiane avant que la tempête ne s'étende ensuite vers le Nord-Est des Etats-Unis, déclenchant des pluies torrentielles et des inondations soudaines, notamment à New York.

La tempête avait imposé l'évacuation des plateformes en mer, pesant fortement sur la production de pétrole du Golfe du Mexique. Plusieurs semaines après son passage, les installations pétrolières étaient encore loin de leur pleine capacité.

À la Bourse de Londres, Royal Dutch Shell (action class A) évoluait jeudi vers 07H30 GMT en légère hausse de 0,30% à 1.657,60.

«L'environnement des prix élevés du gaz ne devrait pas avoir d'impact significatif sur le bénéfice ajusté» de Shell sur la production de pétrole mais, l'entreprise a dit s'attendre à voir ses flux de trésorerie dans son activité gazière «impactés significativement» par les marges fluctuantes.

Cours du pétrole élevés

Après de nouveaux records des prix mondiaux du gaz mercredi, sur fond de tensions avec Moscou sur ses livraisons, des propos accommodants de Vladimir Poutine sur la production avaient fait baisser la pression.

Les cours du pétrole, qui reculaient jeudi matin, restent à des niveaux relativement élevé, soutenus par la décision de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs alliés lundi.

Shell a précisé jeudi que son bénéfice ajusté concernant son activité de production pétrolière «devrait être affecté négativement entre 200 et 300 millions de dollars» par la tempête Ida, dans une mise à jour de ses prévisions pour le troisième trimestre 2021.

Le niveau de fonctionnement des raffineries devrait quant à lui se situer «entre 70 et 74%» de leur capacité «en baisse par rapport au deuxième trimestre 2021, là aussi en raison de l'impact de l'ouragan Ida», détaille Shell qui prévoit un impact sur le bénéfice de son activité produits pétroliers de 50 à 100 millions de dollars.

La tempête a aussi eu un impact sur ses usines chimiques dont «la capacité devrait se situer entre 74% et 78%», ce qui pénalisera «d'environ 100 millions de dollars» ses bénéfices.

Royal Dutch Shell avait annoncé fin juillet un bénéfice net de 3,4 milliards de dollars au deuxième trimestre, profitant du fort rebond des prix du pétrole depuis l'an dernier. Le groupe publiera ses résultats du troisième trimestre le 28 octobre.

afp