Soutien accru pour la géothermie profonde

ATS

30.6.2020 - 14:03

La géothermie profonde reste une technologie controversée comme en témoigne le sort des projets déjà engagés à travers la Suisse (archives).
Source: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

L'Office fédéral de l'énergie (OFEN) relève de 64 à 90 millions de francs sa contribution à l'exploration du projet de géothermie profonde de Haute-Sorne (JU). Celui-ci fait l'objet d'un potentiel conflit juridique entre le canton du Jura et Geo-Energie Suisse.

Grâce au soutien fédéral accru, Geo-Energie Suisse peut étendre le dispositif de sécurité du projet pilote planifié en 2015, a indiqué mardi Geo-Energie Suisse dans un communiqué. Il s'agit d'y inclure les technologies de mesure et de contrôle les plus récentes, précise l'entreprise zurichoise.

Le projet représente un jalon important dans l'utilisation de la géothermie pour la production d'électricité en Suisse, rappelle Geo-Energie Suisse. La centrale géothermique planifiée aura une capacité maximale de 5 mégawatts et produira de l'électricité pour 6000 ménages.

Controverse avec le canton

L'objectif vise à démontrer la faisabilité technique des systèmes géothermiques stimulés dans les roches granitiques et à permettre le déploiement ultérieur de la technique dans d'autres régions de Suisse. Les réserves de la population et du monde politique sont prises au sérieux, assure au passage Geo-Energie Suisse.

Le projet fait en effet l'objet d'une controverse entre le canton du Jura et Geo-Energie Suisse. La société regroupant des fournisseurs d'énergie a répété il y a un mois tenir à sa réalisation, alors que le Gouvernement jurassien veut l'abandonner, avec le risque d'une bataille juridique entre les deux acteurs.

Pour rappel, le canton du Jura a annoncé en avril vouloir révoquer les autorisations en vigueur pour le projet de géothermie profonde prévu près de Delémont. Il estime qu'il suscite trop de réactions d'hostilité de la population et du monde politique. Le Service sismologique suisse n'exigeait pourtant pas son abandon.

Importance reconnue

Avec l'augmentation de sa contribution, «l'OFEN souligne l'importance du projet de Haute-Sorne pour la stratégie énergétique», relève Geo-Energie Suisse. «La décision confirme que les responsables du projet ont soumis une planification de grande qualité, convaincante et prometteuse.»

La contribution fédérale sera versée par étapes, en fonction de l'avancement du projet. Les coûts du puits d'exploration, des travaux de stimulation et de la construction de la centrale sont entièrement à la charge des actionnaires et de la Confédération, poursuit le communiqué.

Une fois que la centrale géothermique aura été mise en service avec succès, le canton du Jura et la commune de Haute-Sorne bénéficieront des redevances payées par l'exploitant de la centrale. En outre, le projet d'investissement, de l'ordre de 100 millions de francs, devrait générer une importante valeur ajoutée locale.

La commune de Haute-Sorne rassemble les villages de Bassecourt, Courfaivre, Glovelier, Soulce et Undervelier. Fruit d'une fusion acceptée il y a huit ans, elle compte quelque 7000 habitants.

Retour à la page d'accueil