Prévention des accidents

Taux de port du casque de vélo plus élevé que jamais

ro, ats

7.9.2021 - 14:29

Le port du casque est un moyen efficace de réduire le risque de blessure grave à la tête (simulation d'accident réalisé par la police cantonale vaudoise).
ATS

Le port du casque de vélo et de la ceinture à l'arrière des voitures atteint des records cette année, indique mardi le bpa. En revanche, les utilisateurs de scooters et de motocycles légers sont encore nombreux à ne pas porter d'équipement de protection.

ro, ats

7.9.2021 - 14:29

Selon une étude publiée mardi, 57% des cyclistes portent un casque. C'est un record depuis le début, en 1998, des relevés annuels effectués par le Bureau de prévention des accidents (bpa). En 2019, le taux de port du casque était de 52%, précise le bureau dans un communiqué.

Le casque est «un moyen efficace de réduire le risque de subir de graves blessures à la tête», ajoute-t-il, en précisant que 934 cyclistes non motorisés et 521 conducteurs de vélos électriques ont été grièvement blessés sur les routes suisses l'an dernier.

Moins de casque pour les achats

C'est durant les déplacements effectués à des fins de loisirs que les cyclistes mettent le plus souvent un casque (62%). Ils ne sont que 32% à le faire lorsqu'ils vont faire des achats.

Le bpa précise que le port du casque a augmenté parmi les utilisateurs de vélos électriques lents (assistance au pédalage jusqu'à 25 km/h). Il atteint aujourd'hui 70%, contre 65% en 2019. Chez les utilisateurs de vélos électriques rapides (jusqu'à 45 km/h), pour lesquels le casque est obligatoire, le taux de port du casque est stable (93%, contre 92% en 2019).

Malgré cette évolution positive, il reste une marge de progression dans toutes les catégories. Tous sont particulièrement vulnérables dans la circulation routière, précise le bpa, qui s'engage en faveur de la réalisation d'infrastructures cyclables sûres.

Equipement de protection

Concernant les utilisateurs de motocycles à moteur, presque tous portent un casque. Il reste en revanche de grandes différences en ce qui concerne les autres éléments de l'équipement de protection individuelle.

Les conducteurs de motocycles légers ou de scooters portent nettement moins souvent un équipement de protection complet, composé d'un casque, de gants, d'une veste et d'un pantalon de moto.

Quant aux voitures, la ceinture à la cote. Quarante ans après l'introduction de l'obligation de la porter, 97% des conducteurs et 96% des passagers avant la bouclent. Chez les passagers arrière, le taux atteint pour la première fois 90%.

Le bpa appelle à augmenter encore ce résultat. La ceinture de sécurité compte en effet au nombre des principales mesures permettant de sauver des vies, rappelle-t-il.

ro, ats