Une PME tessinoise lève près de 50 millions à Wall Street

buc

22.3.2021 - 14:26

La biotech tessinoise Gain Therapeutics a récolté vendredi dernier 46 millions de dollars lors de la première journée de la cotation de sa filiale américaine sur le Nasdaq, la plateforme boursière new-yorkaise à forte coloration technologique. La capitalisation de la jeune pousse dépasse ainsi désormais les 130 millions de dollars.

La plateforme de création de jeux vidéo Roblox a confirmé qu'elle allait faire son entrée mercredi à Wall Street (archives).
La biotech tessinoise Gain Therapeutics a récolté vendredi dernier 46 millions de dollars lors de la première journée de la cotation de sa filiale américaine sur le Nasdaq (archives).
KEYSTONE

buc

22.3.2021 - 14:26

Lors de l'opération, près de 4,2 millions d'actions Gain Therapeutics ont trouvé preneur au prix de 11 dollars l'unité, précise TiVenture, un véhicule d'investissement aux mains de la fondation du centenaire de la Banque cantonale du Tessin (BancaStato), lundi dans un communiqué. L'entrée en Bourse (IPO) devrait permettre d'accélérer plusieurs programmes de recherche.

Fondée en 2017 par TiVenture et des investisseurs privés, dont l'actuel président du conseil d'administration Khalid Islam, la jeune pousse tessinoise a créé en 2020 une filiale à Bethesda, dans l'État américain du Maryland, afin de faciliter l'accès aux capitaux dans la première économie mondiale.

Gain Therapeutics est une société de biotechnologie qui développe des thérapies innovantes contre les maladies rares et neurodégénératives. La technologie (SEE-Tx) qu'elle a mise au point permet, grâce à des algorithmes brevetés et l'utilisation de superordinateurs, d'identifier des molécules susceptibles de récupérer l'activité altérée par la mutation génétique et d'atténuer l'évolution de ces graves maladies chroniques, contre lesquelles les patients ne disposent à ce jour d'aucune option thérapeutique.

Gain dispose actuellement de cinq programmes de recherche sur des maladies infantiles rares (gangliosidose, maladies de Gaucher et de Krabbe) et un sur la maladie de Parkinson. Ces derniers en sont au stade préclinique, l'objectif étant de lancer des essais cliniques «dans les prochaines années», selon le communiqué.

L'IPO au Nasdaq devrait permettre à la société tessinoise d'accélérer le développement des molécules identifiées dans les cinq principaux programmes. Gain Therapeutics a également l'intention d'exploiter davantage sa plateforme technologique dans la lutte contre d'autres maladies génétiques.

buc