Accident de Pierre Palmade Un homme se présente comme l'«un des passagers» de l'auto 

ATS

14.2.2023 - 09:56

Un homme indiquant être l'un des passagers de la voiture de Pierre Palmade lors de sa collision vendredi avec un autre véhicule a été placé en garde à vue dans la Somme, a-t-on appris mardi de sources proches de l'enquête, confirmant une information de BFMTV.

Les jours du comédien et metteur en scène de 54 ans ne sont plus en danger. (archives)
Les jours du comédien et metteur en scène de 54 ans ne sont plus en danger. (archives)
imago stock&people

ATS

14.2.2023 - 09:56

Cet homme de 47 ans a été placé en garde à vue par les gendarmes à Montdidier, a précisé l'une de ces sources. Il était «alcoolisé» et ses déclarations restent «à confirmer», a ajouté cette source.

Selon une autre source, c'est l'homme lui-même qui a appelé la gendarmerie dans la nuit de lundi à mardi, en disant avoir été présent dans le véhicule lors de l'accident.

Une patrouille de gendarmerie a ensuite été l'interpeller sur la voie publique où il se trouvait.

L'accident de Pierre Palmade a eu lieu vendredi vers 19h00, sur la D372 au niveau de Villiers-en-Bière, dans le sud de la Seine-et-Marne. Outre l'humoriste vedette, sérieusement touché, il a fait trois blessés graves, dont un enfant de 6 ans et une femme enceinte de 27 ans qui a perdu son bébé.

Palmade hors de danger

Les jours du comédien et metteur en scène de 54 ans ne sont plus en danger.

Des examens ont révélé que Pierre Palmade conduisait sous l'emprise de la cocaïne, a fait savoir le procureur de la République de Melun, Jean-Michel Bourlès

Selon une source policière, des témoins ont rapporté que deux passagers qui se trouvaient dans son véhicule avaient pris la fuite après la collision. Selon ces témoins, les deux passagers avaient une vingtaine d'années.

Lundi, la porte-parole du ministère de l'Intérieur, Camille Chaize, leur avait demandé sur les médias de «se rendre» pour «expliquer les faits».

Une enquête a été ouverte à Melun pour homicide et blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail supérieure à trois mois, par conducteur sous l'emprise de produits stupéfiants.

Compagnon de la nuit et de ses excès, Pierre Palmade avait été condamné en 1995 pour consommation de cocaïne. En 2019, il avait été placé en garde à vue pour «usage et acquisition de stupéfiants» après avoir été faussement accusé de viol.

ATS