Grève du climat

Action de blocage au dépôt de carburant de Rümlang 

gf, ats

12.5.2022 - 16:20

Des activistes de la protection du climat ont tenté de bloquer un grand dépôt d'essence, de diesel et de mazout, jeudi matin à Rümlang (ZH). Des camions citernes ont toutefois pu franchir leur barrage. Les militants ont été évacués et interpellés à la mi-journée.

Mitarbeiter der Kantonspolizei Zuerich fuehren einen Aktivisten des Klimastreiks ab, nachdem er versuchte die Zufahrt zum Tanklager der TAR-Tankanlage Ruemlang mit Bauten zu blockieren, am Donnerstag, 12. Mai 2022 in Ruemlang. (KEYSTONE/Michael Buholzer)
Des employés de la police cantonale zurichoise emmènent un militant de la grève pour le climat ayant tenté de bloquer l'accès au parc de stockage TAR de Rümlang, le jeudi 12 mai 2022
KEYSTONE

gf, ats

12.5.2022 - 16:20

Devant l'entrée du site, quatre activistes se sont perchés sur deux installations en bambou, hautes de 8 mètres, qu'ils avaient montées avec plusieurs camarades à partir de 6h15 environ, indique la section suisse de la Grève du climat. Leur but était de bloquer le centre de distribution d'hydrocarbures aussi longtemps que possible pour empêcher des émissions de CO2.

Mode d'évacuation contesté

Lors de l'intervention de la police, les militants perchés sur leur installation ont refusé d'en descendre et de quitter les lieux. Ils en ont finalement été évacués par des policiers, avec l'aide des pompiers, indique la police cantonale zurichoise.

La Grève du climat critique les circonstances de cette évacuation. En s'affairant autour des deux installations montées par les activistes, policiers et pompiers ont entraîné leur effondrement partiel. Ce faisant, ils «ont mis en danger la vie» des personnes perchées à 8 mètres de hauteur, écrit l'organisation.

Emissions de CO2 «empêchées» par l'action

L'action des militants n'a que légèrement entravé le trafic, indique la police. L'accès au dépôt a pu être garanti. Selon un reporter de Keystone-ATS, des camions citernes ont pu notamment se faufiler entre les deux installations dressées par les activistes.

Selon la Grève du climat cependant, le blocage a empêché les transporteurs d'hydrocarbures d'accéder au site durant une heure. Puis, il a ralenti cet accès durant les cinq heures suivantes, écrit l'organisation. Et d'ajouter: «ainsi, cette action a empêché directement l'émission de bien plus de 1000 tonnes de CO2».

Le dépôt de Rümlang constitue un point névralgique important du transport des hydrocarbures en Suisse. Environ 14% de ces derniers passent dans ses conduites, écrit la Grève du climat. Selon les militants, le carburant chargé à Rümlang sur les camions-citernes attise les conflits d'exploitation du sol, les guerres et les catastrophes climatiques.

Dénoncés à la justice

Dans son communiqué, la police qualifie l'action de protestation d'illégale. Elle a interpellé onze personnes: six militantes et cinq militants âgés entre 17 et 28 ans, domiciliés en Suisse et en Allemagne, pour les interroger au poste de police. Ils seront dénoncés au Ministère public et à la Justice des mineurs pour manifestation non autorisée, contrainte et d'autres délits.

gf, ats