Les avocats de l'armurière de Rust évoquent la possibilité d'un sabotage

Covermedia

4.11.2021 - 22:22

L'équipe de défense de l'armurière qui a travaillé sur le film d'Alec Baldwin, Rust, n'écartent pas l'éventualité d'un sabotage. Dans une déclaration, son avocat a rappelé que plusieurs membres de l'équipe étaient « mécontents » lors du tournage.

Le 21 octobre, Alec Baldwin a accidentellement abattu la directrice de la photographie lors d'une répétition d'une scène avec une arme chargée qu'on lui avait présentée comme « froide ».

Covermedia

4.11.2021 - 22:22

Les avocats de l'armurière engagée sur le film Rust, Hannah Gutierrez-Reed, pensent qu'un sabotage pourrait être à l'origine du drame qui a coûté la vie à Halyna Hutchins sur le plateau de tournage le mois dernier. L'acteur Alec Baldwin a accidentellement abattu la directrice de la photographie lors d'une répétition d'une scène avec une arme chargée qu'on lui avait présentée comme « froide », c'est-à-dire non chargée ou à blanc.

L'acteur, l'armurière et le réalisateur adjoint Dave Halls aident la police dans leur enquête à Santa Fe, au Nouveau-Mexique, qui tente de déterminer comment de vraies munitions se sont retrouvées sur le plateau puis dans l'arme utilisée pour le tournage. Les avocats d'Hannah Gutierrez-Reed associent maintenant l'accident tragique aux rapports faisant état de membres d'équipe « mécontents ». 

"Vous ne pouvez exclure personne à ce stade"

« Je crois qu'une personne qui ferait ça (mettre une vraie balle dans le pistolet) voudrait saboter le plateau, prouver quelque chose, dire qu'ils sont insatisfaits, qu'ils sont mécontents, a déclaré Jason Bowles dans l'émission matinale américaine Today, mercredi. Nous savons que des membres de l'équipe avaient quitté le plateau la veille... Je pense que vous ne pouvez exclure personne à ce stade. Nous savons qu'il y avait une vraie balle dans une boîte de balles factices qui n'aurait pas dû être là. Nous avons des gens qui avaient quitté le plateau, qui étaient partis parce qu'ils étaient mécontents. Nous avons un laps de temps entre 11h et 13h environ, ce jour-là, au cours duquel les armes à feu étaient parfois sans surveillance. Il y avait donc une opportunité de modifier la préparation de cette scène. »

L'avocat a également déclaré à Good Morning America que sa cliente avait revérifié le pistolet avant qu'il ne soit donné à Alec Baldwin. « Elle a fait tourner le cylindre, elle a montré à M. Halls chacun des ronds. Il y avait six cartouches factices qu'elle avait chargées dans cette arme à feu qu'elle croyait être des cartouches factices... Elle l'a donnée à M. Halls... Il n'a pas été donnée à M. Baldwin par Hannah. »

Dans une déclaration publiée vendredi au nom de l'armurière de 24 ans, on pouvait lire : « Hannah n'a aucune idée d'où venaient les vraies balles. Hannah et l'accessoiriste ont pris le contrôle des armes et elle n'a jamais vu personne tirer à balles réelles avec ces armes et elle ne l'a pas permis non plus. »

Le shérif du comté de Santa Fe, Adan Mendoza, a déclaré à Today la semaine dernière que leur enquête se concentrait sur Hannah Gutierrez-Reed et Dave Halls et qu'elle pourrait prendre des mois.

Covermedia