Besançon

Assassinat de Narumi Kurosaki: le Chilien sera rejugé en 2023

ATS

9.6.2022 - 08:02

Le Chilien, qui avait fait appel de sa condamnation en avril par les assises du Doubs à 28 ans de réclusion pour l'assassinat de son ex-petite amie japonaise Narumi Kurosaki, sera rejugé en 2023, a indiqué le parquet général de Besançon.

L'accusé, au premier plan, lors de son procès devant les assises du Doubs en mars (archives).
ATS

ATS

9.6.2022 - 08:02

L'accusé, qui nie avoir tué la jeune étudiante, devrait être rejugé «au premier semestre 2023», a-t-on précisé. Il comparaîtra devant «la cour d'assises de Haute-Saône», à Vesoul, a-t-on ajouté.

Cette juridiction avait déjà été le théâtre fin 2020 d'un procès extrêmement médiatique, celui de Jonathann Daval, un informaticien condamné pour le meurtre de sa femme Alexia.

Jugé pendant deux semaines fin mars et début avril devant la cour d'assises du Doubs, le Chilien, 31 ans, a été condamné le 12 avril à 28 ans de réclusion criminelle pour l'assassinat de Narumi Kurosaki en décembre 2016 à Besançon, où la jeune femme de 21 ans étudiait. Son corps n'a jamais été retrouvé.

L'accusé, à l'encontre duquel la réclusion criminelle à perpétuité avait été requise, n'a cessé tout au long de son procès de clamer son innocence, malgré de nombreux éléments à charge. Il avait été extradé à l'été 2020 par le Chili pour être jugé en France.

ATS