Au moins 1200 journalistes ont succombé à la pandémie

sn, ats

30.4.2021 - 10:18

Au moins 1200 journalistes sont décédés du coronavirus dans plus de 70 pays à travers le monde. L'ONG genevoise Presse Emblème Campagne (PEC) a appelé vendredi à rendre hommage à ces victimes, à trois jours de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

sn, ats

30.4.2021 - 10:18

De nombreux travailleurs des médias sont contraints de continuer à oeuvrer auprès des populations et sont exposés à la menace d'infection, note l'ONG Presse Emblème Campagne. (image d'illustration)
KEYSTONE

De nombreux travailleurs des médias sont contraints de continuer à oeuvrer auprès des populations et sont exposés à la menace d'infection. «C'est une hécatombe sans précédent», affirme le secrétaire général de l'ONG, Blaise Lempen.

La PEC demande aux gouvernements d'aider les médias les plus affectés et de soutenir les familles des victimes. Elle souhaite également une meilleure répartition des vaccins dans les différents pays, notamment pour améliorer le travail des journalistes en Amérique du Sud et en Asie.

En un mois, 125 nouvelles victimes ont été observées. Plus de la moitié du total, 673, est toujours identifié en Amérique latine. L'Asie et l'Europe suivent.

Le Brésil est désormais le pays le plus affecté, avec au moins 183 travailleurs des médias décédés du Covid-19. Le nombre total de victimes est probablement plus élevé, ajoute encore l'ONG.