Parc naturel menacé

Aussi touchée par les incendies, l'Italie subit un pic de chaleur

ATS

11.8.2021 - 12:44

L'Italie est frappée cette semaine par un pic de chaleur accompagné d'incendies dans le sud du pays, notamment en Sicile et en Calabre. Un parc naturel classé au patrimoine de l'Unesco est menacé.

ATS

11.8.2021 - 12:44

La péninsule affronte actuellement sa semaine la plus chaude de l'été, avec des températures qui ont déjà atteint plus de 47 degrés près de Syracuse, en Sicile. Le Service national de météorologie s'attend à ce que le record de la température la plus élevée jamais enregistrée dans le pays (48,5° en 1999 en Sicile) soit battu ce mercredi.

Le thermomètre devrait monter mercredi jusqu'à 49-50 degrés dans le sud-est de la Sicile et à 39-42 degrés en Calabre (la pointe de la «Botte» italienne), dans les Pouilles (le «talon") et en Campanie (région de Naples).

Etat d'urgence réclamé

En Calabre et en Sicile, les pompiers ont dû procéder à 300 interventions au cours des 12 dernières heures et sept Canadair sont mobilisés depuis l'aube, ont annoncé les pompiers.

Les Madonie, une zone montagneuse près de la capitale sicilienne Palerme, sont assiégées depuis plusieurs jours par les flammes, alimentées par le vent et la chaleur, détruisant cultures, habitations et bâtiments industriels.

Le gouverneur de l'île, Nello Musumeci, a demandé à ce que l'état d'urgence national soit déclaré pour les Madonie. Le ministre de l'Agriculture Stefano Patuanelli est attendu sur place ce mercredi pour rencontrer les maires des communes le plus touchées.

En Calabre, les flammes menacent le géoparc mondial Unesco de l'Aspromonte, un complexe de montagnes, de crêtes et de plateaux à près de 2000 mètres d'altitude alternant avec des vallées profondes s'élevant sur un fragment péninsulaire de la chaîne des Apennins.

Actes criminels

Le président du WWF Italie a demandé mardi «l'intervention immédiate de moyens aériens supplémentaires». «Sinon il sera trop tard et nous perdrons pour toujours un patrimoine d'une valeur inestimable», a-t-il déploré.

Il a aussi demandé «une surveillance accrue sur le terrain parce que dans les zones où les feux ont été éteints de nouveaux foyers ont été enregistrés, allumés évidemment par des criminels sans scrupules», a-t-il dénoncé.

La Sardaigne, où un éleveur de 35 ans soupçonné d'incendie volontaire a été arrêté mardi, n'est pas épargnée: treize incendies ont été enregistrés pour la seule journée de mardi et six d'entre eux ont nécessité l'intervention de moyens aériens.

Dans les prochains jours, l'anticyclone responsable de la vague de chaleur accablant l'Italie, baptisé fort opportunément Lucifer, devrait se déplacer vers le nord, où les températures devraient atteindre pour le week-end du 15 août 39-40 degrés en Toscane (centre) et dans le Latium (région de Rome).

ATS